Société › Environnement

Sénégal: députés et chercheurs invités à s’unir au profit de l’environnement

Sénégal environnement

Le député Pape Sagna Mbaye a invité le 25 novembre à Dakar, les députés et les chercheurs à travailler en synergie pour la préservation et la protection de l’environnement. « La dégradation de l’environnement requiert une synergie des efforts. C’est pourquoi, les parlementaires chargés de légiférer et les scientifiques qui connaissent et peuvent déterminer bien les enjeux environnementaux dans tel ou tel autre contexte, doivent travailler ensemble », a dit Pape Sagna Mbaye.

Il ouvrait, au nom du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, une session de sensibilisation et de partage sur les techniques et outils d’évaluation des politiques environnementales au profit des membres du Réseau des parlementaires pour la protection de l’environnement au Sénégal (Repes). Cette rencontre initiée par l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (Ipar, think-thank) entre dans le cadre du programme Politiques fondées sur des données probantes (PFDP) financé par la Fondation Hewlett.

Dans son discours dont APA a obtenu copie, le député Pape Sagna Mbaye a rappelé que l’Assemblée nationale « est amenée à jouer un rôle important en matière d’évaluation des politiques publiques conformément à l’article 59 de la Constitution qui lui permet d’être informée sur l’état de mise en œuvre de ces politiques en procédant à leur évaluation ».

Pour mieux évaluer les politiques environnementales et leurs impacts, le président du Repes, Ibrahima Baba Sall, a invité tous les ministères sectoriels à mettre à la disposition des parlementaires des documents stratégiques.


Car, a dit M. Sall, « l’amélioration des connaissances de l’environnement et des ressources naturelles exige, au plan technique, une prise en charge à tous les niveaux des outils d’évaluation ».

De son côté, Dr Cheikh Oumar Bâ, Directeur exécutif de l’Ipar, a souligné que les parlementaires n’ont pas besoin d’être des experts de l’environnement au Sénégal, mais d’être sensibilisés sur les techniques et les outils pertinents pour l’évaluation des politiques environnementales afin de contribuer au renforcement des capacités de ces acteurs.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.04.2019

Safari dans le parc de Niokolo Koba

330 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères, 60 espèces de poissons et 36 espèces de reptiles peuplent ce parc; et c’est bien, ce qui en…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut