Société › Actualité

Sénégal: l’Ipres en proie à un autre scandale

Une vue du siège de l'Ipres (c) Droits réservés

Un employé aurait commis des détournements de fonds. Lundi dernier déjà, une distraction de 400 millions Fcfa dans les caisses de l’institution a été révélée.

L’affaire des 400 millions Fcfa manquant dans les caisses de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) ne s’est pas encore tassée que d’autres bruits se font entendre au sein de la structure.

Un autre scandale secoue l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal. Après celui des tickets restaurants volés estimés à 400 millions Fcfa.

D’après le journal Libération, un agent de cotisations aurait également détourné des fonds. La somme n’a pas été révélée. Une distraction qui vient s’ajouter au trou de 400 millions Fcfa causé par  une mafia autour des tickets de restaurants.

Le directeur général de la structure qui s’est expliqué sur le sujet a tenu a rassuré l’opinion publique de ce que la somme de 400 millions a été exagérée avant d’indiquer que la direction a déposé une plainte à la Division des investigations criminelles (Dic). Le Directeur général, Mamadou Sy Mbengue a par ailleurs déclaré qu’il a instruit un audit interne.


 

En rappel, l’Ipres comme toute entreprise, restaurait son personnel, cadres ou employés, à l’aide d’un système de paiement dit de tickets-restaurants et chèques-déjeuner. Et chaque mois, les restaurateurs se faisaient rembourser par l’Ipres sur la base de tickets-souches.

Sauf que pendant des mois voire des années, l’Ipres réglait ses factures aux restaurateurs reposant sur des tickets trafiqués et des repas fictifs. D’où le déficit de 400 millions FCfa.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut