Eco et Business › Agro-industrie

Plaidoyer pour un audit technique de la production du sucre au Sénégal

(c) droits réservés

L’Union nationale des commerçants et industriels du Sénégal (UNACOIS), dans le but de mettre un terme aux débats sur la problématique du sucre, « exige » que l’Etat engage un audit technique de la production de cette denrée au Sénégal, a déclaré Ousmane Sy Ndiaye.

Selon le directeur exécutif de l’UNACOIS qui donnait un point de presse, mercredi soir à Dakar, ses collègues commerçants renonceront à l’importation du sucre, « s’il est avéré à l’issue de cet audit que la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) a effectivement les moyens logistiques et techniques pour satisfaire la demande nationale ».

Ousmane Sy Ndiaye s’est en outre étonné que depuis la signature en 1972 du contrat liant le Sénégal à la CSS, il n’y a aucune information sur la capacité de production réelle de l’usine de Richard-Toll. « Il y a un problème. Pourquoi, il n’y a pas de transparence sur ses réelles capacités à répondre aux besoins du marché ? », s’est-t-il demandé.

Fustigeant le monopole de l’importation qui serait attribuée à la CSS en cas de pénurie de sucre, il a indiqué que les accords de commercialisation et de régulation signés avec l’Etat en 2012 prévoyaient donnaient cette mission aux commerçants locaux.


M. Ndiaye a profité de la même occasion pour rappeler « l’absolue nécessité » de la part de l’Etat de rester neutre dans le jeu de la concurrence.

« Ce que nous attendons de l’Etat et que la loi lui permet, est de garantir une saine compétition entre différents acteurs du marché et de faire en sorte que la loi s’applique à tout acteur qui aurait enfreint les règles », a-t-il souligné.

« On ne demande pas d’avantages particuliers ni de quotas sur les importations, nous demandons simplement à l’Etat d’opérer une posture de neutralité et de faire en sorte que tous les acteurs concernés soient à égale distance de la réglementation et de la loi », a-t-il insisté.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut