International › APA

26 après l’accord de paix, le Mozambique peine à devenir stable

À tous les égards, vingt-six ans demeurent une longue période dans la vie d’une jeune nation, en particulier le Mozambique, où une paix précaire prévaut après une guerre civile dévastatrice qui a duré 16 ans et qui a abouti à un accord de paix en octobre 1992.Le 4 octobre a été la date retenue pour commémorer la fin du conflit et pour la réconciliation dans ce pays d’Afrique australe.

Cette journée qui est profondément ancrée dans la conscience collective et célébrée dans tout le pays avec des discours exhortant les citoyens à respecter l’ordre public est ponctuée par des cérémonies officielles, des défilés militaires et civils, des compétitions sportives, des spectacles culturels et musicaux etc.

Bien que le Mozambique n’ait pas rebasculé dans en conflit ouvert depuis que les parties belligérantes ont mis fin à une décennie d’affrontements entre 1970 et 1980, la stabilité a été régulièrement interrompue par des flambées de violence de faible intensité entre le FRELIMO, au pouvoir, et son éternel rival, la RENAMO.

Jusqu’à l’année dernière, lors du décès brusque du chef de la Renamo, Afonso Dlakhama, des combats sporadiques ont éclaté entre une branche armée de son mouvement qui a refusé de déposer les armes et des troupes gouvernementales dans la région centrale du pays.

C’est en 1975 que le Mozambique a obtenu son indépendance du Portugal. S’ensuit le contrôle du territoire par le Front de libération du Mozambique, de ayant des sensibilités communistes. Deux ans plus tard, c’est-à-dire en 1977, le président Samora Machel crée un État avec un système politique basé sur un parti unique.

En réaction, le mouvement anticommuniste, la Résistance nationale mozambicaine (RENAMO) a lancé une rébellion contre le régime de Machel, qui s’est rapidement transformée en guerre civile proprement dite.

Il faut attendre 1990, c’est-à-dire quatre ans après la mort de Machel dans un accident d’avion pour que les pourparlers de paix aient pu être lancés.

Ces négociations vont porter leurs fruits deux ans plus tard avec la signature le 4 octobre 1992 par le FRELIMO et la RENAMO d’un accord de paix à Rome, en Italie mettant officiellement fin à une décennie de guerre qui a mis les infrastructures du pays à terre.

L’accord de paix de 1992 accordait aux anciens combattants une amnistie générale et permettait à la RENAMO de se transmuer en parti d’opposition, ouvrant ainsi la voie à des élections décisives deux ans plus tard.


Frustrée par les défaites électorales successives, le parti d’opposition a commencé à accuser le gouvernement de fraudes.

Les deux présidents Joachim Chissano et Armando Gueboza ont servi et sont partis.

L’actuel président Filipe Nyusi qui a succédé à Joachim Chissano et Armando Gueboza, a annoncé jeudi que le processus de démilitarisation et de réintégration des anciens combattants de la RENAMO débutait samedi prochain, en conformité avec les dispositions d’un accord signé avec le gouvernement au début de cette année.

« Je suis heureux d’annoncer que, comme prévu dans le protocole d’accord signé par le gouvernement et la RENAMO, nous lancerons le lancement effectif du processus de démilitarisation, de démobilisation et de réintégration des forces restantes de la RENAMO le 6 octobre prochain », a-t-il déclaré à la nation.

Selon Nyusi des experts venus de la Tanzanie, du Zimbabwe, de la Suisse, de l’Allemagne, de la Norvège, de l’Irlande, de l’Inde et de l’Argentine vont superviser le processus.

Le président mozambicain a également invité toutes les forces vives de la nation à apporter leur soutien aux efforts de paix, dont « les graines ont été plantées il y a 26 ans. »

« J’invite tous les Mozambicains, nos amis et nos partenaires à se joindre à nous et à œuvrer énergiquement pour éradiquer toutes les entraves à la paix », a-t-il lancé, ajoutant que « c’est dans un climat de paix et de stabilité que le pays pourra pleinement profiter des ressources minérales. »


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut