Politique Politique › Actualité

Adama Gaye entame une grève de la faim pour protester contre sa détention

Le journaliste Adama Gaye, détenu à la prison de Reubeuss pour « offense au chef de l’Etat et atteinte à la sûreté de l’Etat » a entamé hier une grève de la faim « totale ». il proteste contre sa détention arbitraire et les conditions inhumaines de celle-ci.

Après le rejet de deux demandes de liberté provisoire, l’un de ses avocats, maître Cheikh Khoureyssi Ba, dénonce ses conditions de détention.

« Monsieur Adama Gaye a décidé d’entamer une grève de la faim, à la fois pour protester contre les conditions de sa détention, qu’il n’est pas loin de juger « arbitraire », et surtout contre son maintien en détention dans des conditions inacceptables et déplorables. La semaine dernière, en trois journées, nous avons eu à essuyer deux refus de le remettre en liberté parce que le juge a les mains liées s’agissant des infractions pour lesquelles il est poursuivi. »


Selon son avocat, cette grève de la faim est « un moyen d’attirer l’attention d’abord sur les conditions exécrables de sa détention. » « Il est poursuivi pour des infractions politiques, mais il est logé à la même enseigne que les auteurs de délits mineurs dans des conditions totalement inacceptables, de propreté, de promiscuité, d’accès à l’eau… Dès aujourd’hui nous avons formalisé l’appel contre la deuxième ordonnance et l’affaire va être maintenant débattue au niveau de la chambre d’accusation. »



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut