Politique › Actualité

Affaire Massata Diack : le Cio demande la coopération du Sénégal

L’organisation a adressé une lettre au Président Macky Sall dans laquelle il demande officiellement une coopération afin de mener à bien ses enquêtes.

 

Acculé par la justice française, le président du CIO, Thomas Bach, a officiellement demandé la coopération du Sénégal, où s’est réfugié l’un des acteurs clés, Papa Massata Diack, concernant l’enquête sur l’attribution des JO de Rio-2016 et de Tokyo-2020.

Et le juge d’instruction,  Renaud van Ruymbeke, qui suit ce dossier,  a fait part  au Cio « des difficultés auxquelles il a été  confronté pour l’exécution (de) deux commissions rogatoires internationales adressées au ministre de la Justice du Sénégal ».

« Cette absence totale de coopération du Sénégal, constante, entrave le bon déroulement des investigations », a déploré le magistrat.


Et le président du CIO, dans sa lettre, du 16 novembre dernier, au président du Sénégal, Macky Sall, a dit ceci: « L’engagement de votre gouvernement (…) serait particulièrement apprécié », ajoute le patron du CIO, espérant que ces demandes « puissent être exécutées dans les meilleurs délais », poursuit-il dans un courrier envoyé à Dakar quelques semaines seulement après l’attribution au Sénégal par le CIO des Jeux olympiques de la Jeunesse (JOJ) 2022, une première pour l’Afrique, le 8 octobre à Buenos Aires.

Depuis trois ans, le magistrat, dans deux enquêtes distinctes ouvertes par le parquet national financier, fait la lumière sur un système de corruption à la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) destiné à retarder des sanctions pour dopage en Russie, et sur des soupçons de corruption dans l’attribution par le CIO des Jeux olympiques de Rio-2016 et de Tokyo-2020.

Et Papa Massata Diack, fils de l’ex-président de l’IAAF (1999-2015) Lamine Diack, et lui-même puissant conseiller marketing de cette fédération, est au centre de cette affaire.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut