International › APA

ASCOM 2018 à Abidjan: «nous ne devrons pas laisser les technologies guider notre vie» (Séguéla)

Les technologies ne doivent pas «guider nos campagnes et notre vie», a soutenu, mercredi, l’icône mondiale de la communication, le français Jacques Séguéla dans un entretien à APA.Dans cet entretien réalisé au téléphone, Jacques Séguéla dit avoir accepté de venir à Abidjan le 05 juillet prochain pour animer la sixième édition des As de la communication, du marketing et de l’événementiel (ASCOM) autour du thème,  «la communication hier, aujourd’hui et demain», parce que « l’Afrique est en train de devenir le continent du 21è siècle ».

«J’ai accepté de grand cœur (de venir à Abidjan) parce que l’Afrique est train de devenir le continent de la fin du 21è siècle. En 2050, l’Afrique sera 800 millions de consommateurs. C’est-à-dire plus que la Chine, plus que la Russie, plus que l’Europe», a-t-il expliqué. 

Poursuivant, M. Séguéla souligne également que l’Afrique représentera «40% de la jeunesse du monde. C’est cette jeunesse qui fera le monde de demain. C’est énorme».

« C’est pour essayer de donner à la jeunesse d’Abidjan,  l’envie de la créativité, le bonheur de créer, l’envie de se battre pour les idées bien avant de se battre pour l’argent» que je serai dans la capitale économique ivoirienne, a-t-il justifié.

« Il ne faut jamais oublier les racines. Le futur s’inscrit dans les racines. Ca fait 60 ans que je suis dans la publicité. Ne nous laissons pas programmer par les machines. Il ne faudrait que les machines nous mettent en esclavage. Nous ne devrons pas laisser les technologies guider nos campagnes, notre vie », a insisté Jacques Séguéla.

« Nous devrons opposer à l’avancée de la technologie la même avancée de la créativité. Les nouveaux médias, ce sont les idées. Un nouveau médias sans idée est comme un revolver sans cartouche », a-t-il ajouté, concluant que « la communication est le moteur de l’économie. La publicité est une arme à condition qu’elle touche les gens, le cœur des gens ».  


« Jacques Séguéla est une sommité dont nous voulons profiter du passage en Côte d’Ivoire lors de cette édition dédiée aux entreprises et institutions », a renchéri de son côté, Michel Russel Lohoré, le promoteur de cet événement.

En plus de la conférence, cette édition à laquelle sont attendus plusieurs  acteurs ivoiriens et africains du monde de la communication,  sera également meublée par des expositions, une cérémonie de distinction, une présentation du répertoire des communicants et une cérémonie de dédicace de Jacques Séguéla suivie d’échanges avec le public.

Initiés en 2007 où s’est tenue la première édition, les ASCOM sont l’un des plus grands rendez-vous de l’écosystème ivoirien de la communication, du marketing et de l’événementiel.

«Les ASCOM sont le seul rendez-vous ivoirien qui arrive à agréger tout l’écosystème de la communication et ses têtes d’affiche, les chefs d’entreprise, les collectivités locales, les étudiants, les médias et les pouvoirs publics», se félicite M. Lohoré, précisant que «nous mettons en scène les grands pôles d’expertise pour favoriser une interaction de haut niveau. Pour nous, la communication doit être un puissant accélérateur de l’émergence de la Côte d’Ivoire».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut