Société › Actualité

Les aveux de la fille de Mame Makhtar Gueye contrediraient son père

Les aveux de la fille de Mame Makhtar Gueye contredisent son père
Fatou Binetou Gueye

Mame Makhtar Gueye de l’ONG Jamra, avait annoncé la disparition de sa fille depuis le soir du 14 février 2020. Alors que la police l’a retrouvée le samedi 15, le Lieutenant Dioum avait confié à la presse qu’il ne s’agissait pas d’un enlèvement. Il était même allé jusqu’à dévoiler que la fille de Mame Makhtar Gueye se trouvait dans une auberge avec son amant. La jeune fille est passée aux aveux lundi.

Mais Mame Makhtar Gueye s’était alors indigné de cette action du Lieutenant.

«Qu’est-ce qui explique cette précipitation suspecte du chargé de la communication de la police nationale, le Lieutenant Ndiassé Dioum, consistant à aller s’épancher dans une radio de la place pour déclarer ceci : « il n’y a pas eu d’enlèvement »! Qui a parlé d’enlèvement? j’ai clairement spécifié dans ma saisine (remise aux commissaires Dramé et Sangaré) que « ma fille a disparu »! ». Expliquait t-il en précisant que sa fille n’était pas vraiment lucide lorsqu’on l’avait retrouvée, et qu’il faudrait donc attendre pour en savoir davantage.

Aujourd’hui il y a donc deux versions avec un seul point commun : Fatou Gueye n’a pas été enlevée.

Selon le journal Le Témoin, la jeune fille aurait déclaré qu’elle avait effectivement un rendez-vous avec son amoureux pour la Saint Valentin. Sachant qu’il faisait déjà tard, elle aurait décidé de passer la nuit avec lui dans une auberge. C’est donc le lendemain (samedi), qu’elle a quitté l’auberge pour se rendre chez une amie qui habite à Yoff. Et c’est d’ailleurs une fois là bas qu’elle a su qu’on était à sa recherche.


Cependant son père soutenait qu’elle avait passé la nuit dans une famille dite Fall. La famille l’aurait contacté peu de temps après avoir signalé la disparition de sa fille sur les réseaux sociaux. Il serait dans l’attente des résultats gynécologiques de Fatou Gueye.

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut