Culture › Musique

Baaba Maal récompensé par la Fondation « Music in Africa »

Ce prix lui a été donné en récompense de sa contribution à l’industrie musicale du Sénégal et du continent africain.

Le musicien sénégalais Baaba Maal a reçu jeudi des mains de la présidente de la Fondation « Music in Africa’’, Aïcha Dème, le « Prix Music in Africa Honorary Award 2017 ».

Ce prix lui avait été décerné « le 14 novembre dernier à Nairobi au Kenya, en reconnaissance de ce qu’il a apporté à son pays et à l’Afrique », a déclaré Mme Dème, lors de la cérémonie de remise au Goethe Institut de Dakar, en présence de nombreux acteurs de la musique sénégalaise.

Il y avait aussi des musiciens du « Dandé Lenol », groupe de Baaba Maal, ainsi que quelques-uns de ses amis.

Décerné pour la première fois, ce prix « célèbre la brillante carrière musicale de Baaba Maal au cours de ces trois dernières décennies’’, a ajouté la présidente de la Fondation ’ »Music in Arica’’, une organisation panafricaine à but non lucratif.

« Au-delà de son apport énorme pour l’industrie musicale africaine, Baaba Maal est un artiste qui a toujours su sortir ce qu’il y a de plus beau dans notre culture, ce qui est très important », a-t-elle souligné.

L’engagement social et musical du lauréat a été aussi salué lors de cette cérémonie.

Le chanteur et musicien Baaba Maal, dédiant ce prix à toute la musique sénégalaise, estime que cette récompense constitue « un bonheur pour tous les artistes du Sénégal et du continent ».


« C’est vrai que j’ai reçu beaucoup de prix dans ma carrière, mais c’est avec beaucoup d’émotion que je reçois celui-là », a dit le lead vocal du « Dandé Lénol ».

Il salue « l’ouverture d’esprit » caractérisant la musique au Sénégal, avant d’inviter les jeunes artistes et musiciens africains à accompagner leur société et à défendre leur culture.

Le musicien kenyan Eric Wainaina, qui a fait un featuring avec Baaba Maal, a lui aussi reçu un « award d’honneur » de « Music in Africa » à Nairobi.

Ce prix initié pour la première fois sera désormais décerné chaque année à un musicien d’un pays africain différent.

De cette manière, il compte récompenser le « travail exceptionnel accompli par des artistes pour l’industrie musicale de leur pays et, plus généralement, du continent », selon ses promoteurs.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut