International › AFP

Bangladesh: deux morts dans des affrontements en marge des élections selon la police

Deux personnes ont été tuées dimanche dans des affrontements en marge des élections au Bangladesh, a annoncé la police locale, après une campagne déjà plombée par les violences.

Un homme est mort quand la police a ouvert le feu sur des membres de l’opposition qui avaient selon elle attaqué un bureau de vote dans la ville de Bashkhali (sud).

« Une personne a été tuée par balle. Nous avons ouvert le feu en situation de légitime défense », a déclaré à l’AFP Mohammad Kamal Hossain, chef de la police locale.

Un sympathisant de la Ligue Awami, le parti au pouvoir, est décédé après avoir reçu des coups à la tête portés par des partisans de l’opposition dans le district de Rangamati (sud-est), selon la police.

« Il est mort lors de son trajet vers l’hôpital », a précisé à l’AFP Najibul Islam, responsable de la police locale.


Ces décès portent à six le nombre de personnes qui ont selon la police péri dans des violences survenues depuis l’annonce le 8 novembre de la date des élections.

Le Parti nationaliste du Bangladesh (BNP), principal parti de l’opposition, déclare pour sa part que huit de ses militants ont été tués.

Les élections de dimanche devraient donner un quatrième mandat à la Première ministre Sheikh Hasina.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut