International › APA

Burkina : Un capitaine soupçonné d’avoir détourné l’argent destiné aux VDP

L’armée a dit enquêter sur les allégations de malversations financières et de détournements de deniers publics après des révélations du journal d’investigation L’Evenement.Un officier de l’armée Burkinabè, un capitaine, est soupçonné d’avoir détourné 400 millions FCFA destinés à des supplétifs civils, qu’il disait avoir mobilisés pour participer à l’opération « Laabingol 2 ».

Selon nos informations, il s’agit des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) du Centre-nord. Mais ces derniers n’ont rien reçu et s’en sont plaints aux moments des faits, sous la présidence du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Le bimensuel d’enquêtes s’est fait l’écho des malversations financières des fonds destinés aux VDP. Ainsi, il a fait cas des familles des supplétifs tombés au front qui n’ont pas reçu de prime pour l’inhumation des victimes alors que le décret de juin 2020 fixe ce soutien étatique à 1 000 000 de francs CFA en un versement unique.

L’autre avantage financier accordé aux VDP qui l’objet de rapace des militaires, c’est la prime forfaitaire d’invalidité, prévue à l’article 05 du décret. Elle s’élève à 25 000 francs CFA et doit être versée chaque mois pendant cinq ans à l’invalide. Parmi une dizaine de supplétifs civils blessés contactés par APA, aucun n’a reçu un kopeck. Ils ont affirmé n’avoir pas connaissance de ladite prime.

même pas ur les avantages financiers et en nature accordés aux VDP, n’a pas encore été versée à chaque Volontaire blessé dans le cadre d’une opération.

Le journal a révélé une autre niche d’enregistrement des officiers de l’armée Burkinabè. Il s’agit des volontaires fictifs. La pratique consiste à augmenter faussement le nombre de VDP sous sa responsabilité afin d’en percevoir les primes. Elle a « permis à des officiers de gagner en moyenne par mois au moins une dizaine de millions de francs CFA », a commenté le journaliste Serge Ata Oulon, auteur de l’article.


Entre 2020 et 2021, les supplétifs civils de l’armée ont coûté au budget de l’Etat, plus de 1 milliard 350 millions de FCFA, a relevé le bimensuel d’enquêtes. Les frais de fonctionnement de l’ensemble des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) s’élevaient à 893 525 086 francs CFA en 2020. En 2021, ce montant était de 462 880 000 francs CFA.

« La gestion de ce pactole est aujourd’hui entachée par des odeurs de malversations et de détournement des frais de formation et d’alimentation, de fonctionnement mensuel des groupes de VDP, de la prime forfaitaire mensuelle d’invalidité, des frais d’inhumation, du soutien financier aux ayants droits des VDP décédés en opération, de VDP fictifs », a expliqué le M. Oulon.

Les volontaires occupent une place de choix dans la stratégie de lutte contre le terrorisme du capitaine Ibrahim Traoré, arrivé au pouvoir en fin septembre 2022 par un putsch. En octobre, il a lancé le recrutement de 50 000 supplétifs civils de l’armée qui a recueilli plus de 90 000 candidatures.

Mi-décembre, le gouvernement a annoncé la création d’un Fonds de soutien à l’effort de guerre, à hauteur de 100 milliards FCFA, destiné à la prise en charge et à l’équipement des VDP.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut