International › APA

Cameroun : augmentation des clients actifs d’Eneo (rapport)

Pas d'image

L’opérateur d’électricité Energy of Cameroon (Eneo) a revendiqué, dans un rapport reçu à APA, plus de 1,204 million de clients actifs à fin avril 2019, en croissance de 6,6% par rapport à l’année d’avant correspondant à 29.487 nouveaux branchements réalisés, une augmentation de 27,4%.Ceci correspond à 89% de branchements réalisés dans les délais, soit une hausse de 15,7% par rapport à 2018 pour une durée moyenne de réalisation des branchements qui passe de 18 jours en 2018 à 4 jours en 2019, avec par ailleurs 7961 autres clients en instance de branchement.

Eneo confesse toutefois un taux de surfacturation et autres anomalies en légère hausse, plusieurs cas de délais irréguliers de coupure après dépôt effectif des factures ainsi qu’une baisse sensible du taux de traitement des réclamations.

Dans le même temps, l’opérateur affirme avoir enregistré une détérioration de la qualité de l’énergie servie aux usagers au cours des derniers mois : bien que les travaux sur le réseau aient été intensifiés, il est noté une augmentation des microcoupures de moins d’une heure, avec une moyenne de plus de deux chaque jour à travers le réseau.

De manière générale, explique-t-il, les délais de reprise se sont rallongés du fait des difficultés d’accès dans certaines parties du pays, de la situation sécuritaire dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sous conflit séparatiste, des problèmes d’approvisionnement en poteaux-bois, mais également du manque de devises destinées à payer les fournisseurs à l’étranger.


En matière de sécurité, Eneo déplore 2 décès et 10 blessés dans le public, du fait de l’état du réseau électrique, correspondant à une baisse de 50% et 64% respectivement, pour les décès et les blessés par rapport à 2018.

Dans le même ordre d’idées, le rapport note une baisse de 31% des incidents dus aux matériels endommagés chez les consommateurs, de 75% des incidents dus à la surcharge des ouvrages, de 35% des incidents dus aux travaux programmés, réalisés surtout dans les métropoles politique et économique, Yaoundé et Douala respectivement, prioritairement sur le remplacement des matériels avariés et des supports.

Le Cameroun a amélioré de 0,69% son score en 2019 au chapitre du raccordement à l’électricité, dans le rapport «Doing Business» établi par la Banque mondiale sur le climat des affaires.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut