Société › Actualité

Cameroun: le ministre Oumar Guèye cité dans un détournement de près de 6 482 463 Fcfa

Oumar Gueye (c) Droits réservés

L’affaire révélée en Espagne porte sur une vente d’armes irrégulières d’un montant supérieur à 152 millions d’euros impliquant plusieurs autres pays dont le Cameroun.

Oumar Guèye, le ministre de la pêche serait dans de sale drap. Il est cité dans une affaire de corruption concernant un contrat militaire de surveillance des côtes et de l’espace maritime camerounais passé le 18 novembre 2010 entre le ministre de la Défense du Cameroun de l’époque, Edgard Alain Mebe Ngo’o et la société espagnole Defex SA.

Dans cette affaire, 10 milliards de Fcfa de rétro commission, d’après la justice espagnole a été partagée entre le Cameroun et le Sénégal. Oumar Guèye aurait touché 9973,02 euros (environ 6 482 463 Fcfa) pour le compte de la partie sénégalaise.

Le dossier est diligenté par le juge espagnol, José de la Marta. Ce dernier devrait envoyer une commission rogatoire adressée dans les prochains jours aux autorités camerounaises. Dans cette affaire, selon Jeune Afrique, repris par Libération, Oumar Guèye est sur la liste des personnalités ayant bénéficié de «cadeaux» de la société Defex.


Le système mafieux est orchestré par un français du nom de Philippe Bourcier. Defex lui a versé des commissions «extraordinaires et non justifiées» par le biais de plusieurs de ses sociétés. Paiements qui s’élèvent à plus de 14,6 millions d’euros entre 2002 et 2016».

Le juge espagnol demande dans son ordonnance l’emprisonnement de Bourcier.

Defex appartient à 51% à l’État espagnol par l’intermédiaire de la société de portefeuille SEPI, les 49% restants étant détenus par des entreprises privées dont l’activité principale consiste à vendre des armes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut