International › APA

Cameroun : SOGEA-SATOM sommé d’engager « des mesures correctives » sur le 2è pont du Wouri

Pas d'image

Le gouvernement camerounais vient de sommer le consortium français Sogea-Satom chargé de la construction du deuxième pont sur le fleuve Wouri à Douala, d’engager dans les meilleurs délais, des mesures correctives sur ce nouvel ouvrage en proie à des inondations.Dans un communiqué de presse dont APA a obtenu une copie dimanche, le ministre des Travaux publics Emmanuel Nganou Djoumessi demande à ce groupe français  de régulariser au plus vite cette situation alors que l’on attend l’inauguration officielle du pont ouvert à la circulation en fin d’année dernière.

«Il a été demandé à l’entreprise Sogea-Satom, mandataire du groupement des entreprises ayant conçu et réalisé le projet de construction du deuxième pont sur le Wouri et ses aménagements complémentaires, d’engager les mesures correctives, dans le cadre des obligations qui lui incombe, en période de garantie», informe le communiqué.

Il souligne qu’«en effet, il est apparu l’incapacité des évacuations des eaux de cet ouvrage hydraulique » lesdites inondations étant dues à «un dysfonctionnement prononcé de l’ouvrage hydraulique 0H5 situé sur la bretelle de l’ancien pont sur le Wouri».


Long de 800 mètres, le deuxième pont sur le Wouri dont le coût est estimé à 140 milliards de FCFA dispose de cinq voies de circulation, deux trottoirs et un viaduc ferroviaire.

Il enregistre  un trafic de 60 000 véhicules par jour, d’après des statistiques de la Communauté Urbaine de Douala (CUD).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut