International › APA

Can 2019 : trois joueurs privés de compétition pour comportements étranges

Pas d'image

Une semaine jour pour jour après le démarrage de la Coupe d’Afrique des nations en Egypte, l’Algérien Haris Belkebla, l’Egyptien Amr Warda et le Malien Adama Niane ont été exclus de leurs équipes et renvoyés à la maison pour de surprenants comportements n’ayant rien à voir avec le football.L’attaquant des Aigles a été renvoyé par son sélectionneur Mohamed Magassouba « pour non-respect des principes », alors que le Mali se prépare à affronter la Tunisie ce vendredi (14h30) pour la deuxième journée de la Can.

Selon plusieurs médias, Adama Niane a eu une altercation avec son capitaine Abdoulaye Diaby au lendemain de la victoire (4-1) des Aigles contre la Mauritanie. Les esprits se sont chauffés quand, à la venue d’un coiffeur à l’hôtel des joueurs à Suez, l’attaquant de Charleroi, en Belgique, n’a pas apprécié que son Diaby passe avant lui entre les mains du coiffeur.

Du côté des Pharaons, le milieu de terrain, Amr Warda a été prié de quitter la sélection des après que plusieurs femmes l’ont accusé d’harcèlement sexuel sur internet.

« Amr Warda (joueur du PAOK Salonique, en Grèce) est exclu de l’équipe nationale à la suite de discussions avec les instances techniques et administratives de l’équipe », indique un communiqué de la fédération sur son site internet. « C’est pour maintenir la discipline et la concentration de l’équipe » que cette décision a été prise, explique le communiqué.

Réagissant à cette affaire, la star Mohamed Salah a indiqué jeudi sur Twitter « que beaucoup de ceux qui font des erreurs peuvent changer pour le meilleur et ne devraient pas être envoyés directement à la guillotine, qui est la solution la plus simple. Nous devons croire aux secondes chances … nous devons guider et éduquer ». Salah a par ailleurs déclaré dans son message de soutien à son coéquipier que « les femmes doivent être traitées avec le plus grand respect. +Non+ signifie +non+. Ces choses sont et doivent rester sacrées ».

Enfin, avant le début de la Can, le sélectionneur des Fennecs d’Algérie, Djamel Belmadi, avait exclu Haris Belkebla pour son attitude jugée inappropriée. Sélectionné pour la première fois en équipe nationale, le Franco-Algérien a été écarté du groupe pour avoir brièvement montré, en direct sur une plateforme électronique, ses… fesses.


Haris Belkebla, qui espérait célébrer sa première sélection avec le maillot vert, a présenté ses « sincères excuses » pour ce « geste déplacé » via un communiqué publié sur son compte Instagram. N’empêche, il a été remplacé par Mohammed Benkhemassa (USM Alger).

Malgré ces tensions de vestiaires, les trois sélections concernées sont sur une bonne pente depuis le début de la Can.

Lors de la deuxième journée des groupes, l’Algérie a remporté son deuxième match hier jeudi contre le Sénégal et s’est qualifiée pour les huitièmes de finale avec six points au compteur. Idem pour l’Egypte qui a obtenu sa deuxième victoire (2-0) mercredi contre la RD Congo.

Pour leur part, les Aigles du Mali devront montrer cet après-midi face à la Tunisie, qui cherche sa première victoire, qu’ils peuvent surmonter les querelles de vestiaire.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut