Eco et Business › Energie

Casamance : électrification de 25 villages d’ici la fin d’année

L’électrification de ces villages est une initiative de l’Union Européenne à travers le programme dénommé « Développement durable par les énergies renouvelables du Sud-est du Sénégal »

L’électrification de 3000 ménages dans 40 villages et une centaine d’infrastructures de base (école, hôpitaux, lieux de culte, lieux communautaires) sont ciblés par le programme « Développement durable par les énergies renouvelables du Sud-est du Sénégal », financé par l’Union Européenne, à travers le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO.

Pour un début nous apprend l’un des promoteurs, plus de 25 villages sur les 40 seront électrifiés d’ici la fin du mois de décembre 2018 dans la zone sud-est par un projet d’installation de mini-centrales d’énergies propres.

Pour la réalisation de ce grand projet, plusieurs acteurs sont associés notamment l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER) et d’autres partenaires techniques, dont Energie R.

« Sur les 40 villages ciblés, plus de 25 seront électrifiés dès le mois de décembre. Tous les travaux d’installation seront terminés avant la fin du mois de novembre. Ces 25 village auront de l’électricité avant la fin du mois de décembre », a expliqué Cheikh Wade, responsable du contrôle et du suivi à l’ECREE.

En visite dans les régions de Kolda et Ziguinchor avec des responsables et techniciens de l’ASER, M. Wade a assuré que les autres villages ciblés par le projet seront bientôt connectés.

« Au cours du déroulement du projet, des villages ont été enlevés et remplacés par d’autres qui sont plus qualifiés parce que le projet vise essentiellement les localités qui sont très éloignées du réseau existant », a-t-il justifié.


« Dans la plupart des villages, les travaux liés au génie civil, à la mise en place du réseau sont terminés. La partie solaire est presque aussi en phase terminale. Le projet vise essentiellement les villages qui sont très éloignés du réseau de la SENELEC où, d’ici 15 ou 20 ans, ils ne pourront jamais été branchés »  au réseau, a souligné Cheikh Wade.

Les villages ciblés par le projet auront un « réseau assimilable » à celui de la SENELEC. « Pour l’accessibilité, des études et des enquêtes préalables ont été effectuées pour mesurer la capacité des villageois à pouvoir payer les factures. Mais ces derniers auront la possibilité de développer plusieurs activités génératrices de revenus », a-t-il poursuivi.

Les techniciens de l’ASER et les promoteurs du projet ont salué la collaboration des autorités administratives et locales « dans l’accompagnement sur le terrain, surtout dans les zone les plus sensibles de la Casamance ».

Ce projet d’électrification de 40 villages vise aussi 150 petites et moyennes entreprises évoluant dans près de 20 aires d’affaires, dans les régions de Kolda, Ziguinchor, Sédhiou, et une partie de Tambacounda.

Selon les promoteurs, il sera installé dans les localités ciblées, 40 mini-réseaux électriques alimentés par des mini-centrales photovoltaïques d’une capacité totale de 800 KWC.

 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut