International › APA

CEMAC : activité interbancaire accrue, injections de liquidités à la baisse (BEAC)

L’activité du compartiment interbancaire s’est sensiblement accrue en août 2018 sur le marché de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), se hissant à 171,1 milliards FCFA contre 102,6 milliards FCFA un mois auparavant, selon le Bulletin mensuel du marché monétaire que vient de publier la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC).Dans le même temps, l’encours moyen des injections de liquidités dans le système bancaire a évolué à la baisse, passant de 497,1 milliards FCFA en juillet 2018 à 475,6 milliards FCFA un mois plus tard, laissant apparaître une légère détente sur les besoins de refinancement du système bancaire sous-régional.

Sur la même période, le marché des titres publics est resté relativement actif avec 16 nouvelles émissions enregistrées d’une valeur totale de 170,5 milliards FCFA, contre 11 émissions d’un volume de 115,3 milliards FCFA en juillet d’avant.

Le marché interbancaire est demeuré vigoureux en août 2018, avec un volume de transactions en hausse de 66,8% pour des taux d’intérêt pratiqués allant de 3,42% à 6% et des durées comprises entre 7 jours et 90 jours.

S’agissant du compartiment des interventions de la Banque centrale, ayant par ailleurs connu une légère contraction, les taux d’intérêt ont été maintenus à 2,95% pour les appels d’offres (TIAO), 4,70% pour la facilité de prêt marginal (TFPM), 7,00% pour la pénalité aux banques (TPB) et autre facilité des dépôts (0,0%).


Au plan des interventions, l’opération principale d’injection de liquidités de la BEAC a constitué l’essentiel des concours au système bancaire, soit 5 appels d’offres organisés pour un encours moyen mensuel de 266,2 milliards FCFA, contre 272,9 milliards FCFA en juillet 2018.

L’on constate, à la lecture du document, que ces opérations ont varié selon les pays membres, soit une baisse au Cameroun et en Guinée Équatoriale, une faible mais légère augmentation en République centrafricaine, une contraction de la demande au Congo, une hausse au Gabon et une forte progression au Tchad.

A fin août 2018, il a aussi été observé un renchérissement de la monnaie Banque centrale, le taux marginal moyen mensuel des adjudications hebdomadaires étant ressorti à 3,70% contre 3,28% en juillet d’avant, en même temps que le taux moyen mensuel des montants adjugés s’établissait à 3,76%, contre 3,40% en juillet 2018.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut