International › APA

Conférence G7++: après la co-présidence par Abidjan et Ottawa, Paris assure la session 2019

La France assure la présidence de la session 2019 de la Conférence du G7++, le Groupe des Amis du Golfe de Guinée, après la co-présidence de l’organisation tenue par Abidjan et Ottawa (Canada), du 6 au 7 décembre 2018, dans la capitale économique ivoirienne.L’information a été donnée par le directeur adjoint de la direction générale des relations et de la stratégie de France, Hervé De Bonaventure, en marge de la clôture de la session 2018 de la Conférence du G7++, groupe des amis du Golfe de Guinée.

« C’est la France qui prendra la présidence du G7++ pour l’année 2019 », a annoncé M. Bonaventure qui a félicité la co-présidence de la Côte d’Ivoire et du Canada qui a permis pendant ces deux jours de mener « des travaux très intéressants pour essayer de dynamiser » les actions futures.

La conférence d’Abidjan, dira-t-il, a notamment permis de constater les progrès qui ont été déjà faits en matière de sécurité du Golfe de Guinée et l’architecture des projets pour assurer l’économie bleue des États qui bordent cette façade maritime.

« Nous nous inscrivons dans la continuité de la présidence précédente », a fait savoir M. Hervé De Bonaventure, tout en soulignant que « ce qui est important, c’est que l’ensemble des pays du Golfe de Guinée soit impliqué dans cette architecture » de la déclaration de Yaoundé.


Une partie de l’économie du G7++, notamment des pays européens, transite par le Golfe de Guinée, d’une part et d’autre part, l’Europe est impacté par le phénomène migratoire, a-t-il relevé, avant d’ajouter « on mettra le focus sur le trafic maritime et la pêche illégale ».

 La conférence du G7++ a pour but d’accompagner les pays membres du Golfe de Guinée à améliorer la sécurisation de leurs espaces maritimes, à harmoniser les différents cadres législatifs relatifs à la lutte contre la piraterie maritime, à renforcer la coopération inter-Etat et à promouvoir l’économie bleue.

Elle vise surtout à soutenir les Etats du Golfe de Guinée dans la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU et dans l’implémentation de l’architecture de Yaoundé validée lors du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de juin 2013.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut