International › AFP

Controverse autour d’une statue de Gandhi au Malawi

Des milliers de Malawites ont signé une pétition pour s’opposer à l’érection d’une statue du Mahatma Gandhi dans la capitale économique du pays Blantyre au motif, entre autres, qu’il n’avait « jamais contribué en rien » à leur histoire.

L’œuvre, dont les travaux ont commencé le long d’une rue déjà au nom du héros de l’indépendance de l’Inde, fait partie d’un contrat signé avec le gouvernement de New Delhi qui prévoit aussi la construction pour 10 millions de dollars d’un centre de congrès, selon les autorités malawites.

Certains habitants de la ville s’y opposent de façon catégorique. Dans leur pétition, ils relèvent des propos attribués à Gandhi, selon lequel « les Indiens étaient supérieures aux Africains ».

Avant de prendre part au combat contre les colons britanniques dans son pays, il fut avocat en Afrique du Sud, où il a testé ses méthodes de résistance non-violente pour défendre les droits des populations d’origine indienne.

Surtout, ces citoyens du Malawi estiment que le guide spirituel n’a rien à faire dans les rues de leur ville.

« Le Mahatma Gandhi n’a jamais contribué en quoi que ce soit au combat du Malawi pour l’indépendance et la liberté (…) cette statue nous est imposée par une puissance étrangère pour promouvoir son image et sa domination », regrette la pétition, qui a déjà reçu plus de 3.000 signatures.


« Nous n’avons rien contre l’aide au développement mais n’apprécions pas les idéologies impérialistes et néocoloniales qui cherche à imposer une influence étrangère », a renchéri à l’AFP un des initiateurs du texte, Wonderful Mkutche.

Un haut responsable du ministère des Affaires étrangères, Isaac Munlo, a regretté la polémique.

Le Mahatma Gandhi « a promu la défense des droits de l’Homme », a-t-il rappelé devant la presse, et « influencé tous les Africains qui ont combattu le colonialisme et l’oppression ».

En outre, a ajouté Isaac Munlo, la construction de la statue n’a pas coûté un centime au Malawi, un des pays les plus pauvres d’Afrique subsaharienne.

L’Inde est un des principaux pourvoyeurs d’aide au Malawi.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut