› Société

Le CORED adresse un blâme à Xibaaru et un avertissement à L’Exclusif

CORED Xibaaru L'Exclusif

Le CORED a adressé un blâme et un avertissement contre le site Xibaaru et le quotidien L’Exclusif respectivement, suite à une plainte de la SODAV.

En effet, le CORED rendant un avis consécutif à une plainte de la Société sénégalaise des droits d’auteurs et des droits voisins contre le site d’informations Xibaaru et le quotidien L’Exclusif, a adressé un blâme au premier média et un avertissement au second.

Le motif est le « traitement déséquilibré » d’un sujet citant le PCA et le directeur-gérant de la SODAV.
Ngoné Ndour, présidente du conseil d’administration et Aly Bathily, directeur-gérant de la SODAV, avaient ainsi saisi le tribunal des pairs du CORED d’une plainte conjointe, le 3 février 2021.
Selon un communiqué du CORED, les plaignants estiment en fait, que le site xibaaru.sn les a « diffamés » et a « gravement porté atteinte à leur réputation » dans les parutions des 9, 10, 11 et 12 janvier 2021, il en est de même pour L’Exclusif qui, affichait en Une du 15 janvier 2021 : « Népotisme ou gabegie à la SODAV – Un musicien empoche 100 millions par bimestre« .
Dans son avis, le tribunal des pairs de l’instance de régulation des médias affirme que « Xibaaru a fait un traitement déséquilibré de cette affaire et que le principe de la contradiction n’a pas été respecté ».
« Le (la) journaliste qui a traité l’information s’est contenté d’une seule source (anonyme) », le tribunal constatant que « le site en ligne n’a pas donné la parole aux plaignants ».
« D’ailleurs, dans sa réponse, la rédaction de Xibaaru déclare qu’elle n’a pas diffamé et elle estime même devoir réclamer des réponses à la SODAV sur le pourquoi d’un don à un conseiller du président… », note le CORED.

De plus, le communiqué indique que c’est précisément là, la faute du site : ne pas contacter la structure en cause, au nom du droit du public à une information juste et équilibrée.
« Il en est de même pour L’Exclusif », dont l’éditeur « note en parlant de la SODAV et des personnes indirectement incriminées : « … autant nous n’avons pas trouvé nécessaire de les joindre pour recueillir leur version même si, à titre facultatif, nous pouvions le faire » ».
« Pour le Tribunal des pairs, l’éthique et la déontologie de notre profession n’en font pas une démarche facultative mais une exigence », de la même manière que « l’usage de sources anonymes pour s’attaquer à des personnes physiques ou morales est proscrit ».
« Les informations auraient donc dû être recoupées y compris celles venant de l’Observatoire de la musique et des arts du Sénégal (OMART) », sans compter qu’en « mentionnant un musicien « non sénégalais » à la tête de l’Association des métiers de la musique au Sénégal (AMS), Xibaaru fait une remarque discriminatoire et stigmatisante ».
« Le Tribunal sert un blâme à Xibaaru qui a été épinglé par deux fois par le tribunal sortant et un avertissement au quotidien L’Exclusif. Le Tribunal recommande à L’Exclusif de veiller à l’équilibre de l’information chaque fois qu’une personne (physique ou morale) est mise en cause et à se doter d’un ours conformément au Code de la presse », peut-on lire dans l’avis du CORED.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut