International › APA

Côte d’Ivoire : 70 exilés dont 6 ministres mettent fin à leur exil au Ghana pour «accueillir Gbagbo»

Quelque 70 cadres et militants du Front populaire ivoirien (FPI, parti de Laurent Gbagbo) dont six anciens ministres ont regagné, jeudi, Abidjan, après huit années d’exil au Ghana où ils ont été reçus dans une ambiance carnavalesque au domicile de Laurent Gbagbo à Cocody-Riviera, commune chic à l’Est de la capitale économique ivoirienne.Sous le coup de 18 h (heures locales et GMT) lorsque les désormais ex-exilés franchissent le portail de la résidence des Gbagbo où attendaient depuis 14h leurs familles aux côtés de la direction du parti de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, Simone Ehivet Gbagbo en tête et de nombreux militants, ce fut l’hystérie collective.

Des cris et larmes de joie accueillent les « exilés de retour », des scènes de liesse qui font oublier les quatre heures d’attente liées aux formalités administratives au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) qui a organisé le retour de ces partisans de Laurent Gbagbo avec la collaboration du ministère ivoirien des Affaires étrangères. L’émotion est au comble. 

Donnant les raisons de leur retour, l’ex-ministre Emile Guiriéoulou a expliqué qu’après « l’acquittement » de leur leader, rien ne pouvait plus les retenir encore longtemps en exil. 

« Nous sommes heureux de rentrer dans notre pays après huit années d’exil. Nous avons décidé de rentrer parce que nous avons appris de bonne nouvelle et pour nous, la meilleure est que notre chef, le Président Laurent Gbagbo a été acquitté par la CPI. Nous avons donc estimé que nous n’avons plus besoin de rester en exil. Nous rentrons pour attendre et accueillir le président Laurent Gbagbo”, a déclaré l’ex-ministre de l’Intérieur, le porte-parole des anciens exilés. 

« Nous sommes venus nous mettre à la disposition du parti pour pendre toute notre place », a ajouté M. Guiriéoulou, regrettant la « disparition de Sangaré Abou Drahamane, le gardien du temple avec qui nous avons préparé ce retour ». Il a, également eu des pensées pieuses pour les « cadres du parti revenus d’exil et qui sont décédés et ceux morts en exil comme Ben Soumahoro qui nourrissait de grands projets pour le pays et Pol Dokui qui avait aussi de grands projets pour la presse ivoirienne ». 


Pour la mémoire de tous ceux-là, « la lutte doit continuer et nous sommes là pour y contribuer », a-t-il conclu.

 Pour Simone Ehivet Gbagbo, l’ex-première Dame, « vous êtes rentrés avant le retour du président Gbagbo, c’est bien ! Vos places vous attendent. C’est une grande famille unie de la gauche qui peut mener ce combat », a-t-elle répondu, tout aussi émue. 

  « Le président Gbagbo va revenir d’ailleurs bientôt. Et il est bon que nous soyons debout, unis pour continuer à mener le combat de la démocratie et de la démocratisation. Vous êtes arrivés, le travail vous attend », a exhorté Mme Gbagbo.

Au nombre des arrivées, figurent, outre Emile Guiriéoulou, les ex-ministres Lazare Koffi Koffi, Angèle Gnonsoa, Richard Sécré Kouamé, Thomas N’guessan et Lia Bi Douayoua.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut