International › APA

Côte d’Ivoire : Cinq décès enregistrés à la suite des élections locales (Gouvernement )

Cinq décès ont été enregistrés à la suite des élections municipales et régionales couplées du 13 octobre 2018 en Côte d’Ivoire, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien, Sidi Touré, à l’issue d’un Conseil des ministres.« Nous avons malheureusement connu cinq décès à la suite de ces  élections, ceci est à déplorer et nous présentons toutes nos  condoléances aux familles qui ont été affectées aussi bien par des décès  que par des blessés », a dit M. Sidi Touré lors d’un point de presse.  

Il  a souligné que « ceci est fortement déplorable » pour un scrutin qui  n’est qu’un exercice d’expression de son point de vue. Ces élections  locales, par ailleurs perçues comme un test pour la présidentielle à  venir, montrent déjà l’ombre de la bataille pour la conquête du pouvoir  en 2020. 

Au travers de ces élections municipales  et régionales, s’affrontent deux principales entités politiques sur  l’échiquier national,  à savoir le Parti démocratique de Côte d’Ivoire  (Pdci, ex-allié au pouvoir) et le Rassemblement des Houphouëtistes pour  la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir.

Lors  de ces joutes électorales 88 listes de candidatures ont été retenues pour  les régionales et 684 listes de candidatures pour les municipales. Le  Rhdp, le Pdci, le Front populaire ivoirien (Fpi) et des candidats  indépendants étaient engagés pour 31 conseils régionaux et 201 conseils  municipaux à pourvoir. 


A l’issue du scrutin,  le Rhdp a obtenu 18 régions soit 60% des conseils, le Pdci  20% des  conseils avec six listes de candidatures, le Pdci-Rhdp deux régions  (6,67%), tandis que le Fpi, parti de Gbagbo, a obtenu une région soit  3,33% des conseils et les indépendants trois régions (10% des conseils).   

Pour l’élection municipale, le Rhdp a obtenu  92 communes, soit 46%, le Pdci 50 communes (25% des conseils  municipaux). Quant au Fpi, il s’est arrogé deux communes soit 0,1% des  conseils, pendant que les listes indépendantes ont affiché 56 communes  soit 28% des Conseils.  

Le scrutin s’est  déroulé dans le calme, mais avec des incidences par endroits, tant dans  le District d’Abidjan qu’à l’intérieur du pays, notamment à Koumassi,  Bingerville, Port-Bouët, Béoumi, Daloa, Yamoussoukro, Lakota,  Dikodougou, Séguéla, Grand-Bassam, Méagui, Bondoukou, Kassére, Divo et  Guiglo. 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut