International › APA

Côte d’Ivoire: lancement d’une campagne pour l’enrôlement à la carte de résident

L’Office national d’identification (ONI) de Côte d’Ivoire a lancé mardi une campagne pour l’enrôlement à la carte de résident biométrique pour les ressortissants hors Cedeao (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest). « Le contexte mondial actuel oblige chaque État à faire de la question de la gestion des flux migratoires une des priorités de gouvernance, car elle est liée à la problématique essentielle de la sécurité de nos États. C’est pourquoi, depuis 13 avril 2017, en Conseil des ministres, le Gouvernement a pris la mesure de la réactivation de la carte de résident biométrique pour les ressortissants hors Cedeao », a dit le directeur général de l’ONI, Diakalidia Konaté.

Cette mesure, dira-t-il, s’inscrit non seulement dans la politique de l’identification globale des personnes vivant en Côte d’Ivoire, mais aussi une maitrise de la traçabilité des personnes sur le territoire national ainsi que, la lutte contre la fraude sur l’identité et les migrations clandestines.

En application de cette mesure gouvernementale, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité a pris une circulaire le 10 janvier 2019 pour rappeler le devoir qu’a tout non-national hors Cedeao, âgé de plus de 16 ans résidant en Côte d’Ivoire depuis plus de trois mois de se munir d’un titre de séjour dont la présentation est exigée pour l’accomplissement des actes de la vie civile.

Ce recensement des résidents hors Cedeao devrait permettre la mise en place prochaine du registre national des personnes physiques (RNPP) en Côte d’ivoire. sur une population estimée à 1.098.000 personnes selon le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2014), seules 20.000 personnes sont formellement identifiées et détiennent une carte de résident, soit un taux de 1.82 %.   

Vu ce désintéressement, l’Office national d’identification a engagé cette campagne de communication et de sensibilisation pour inciter  à l’enrôlement des ressortissants hors Cedeao. Car cette carte est nécessaire pour l’établissement de tout acte administratif, extrajudiciaire ou sous-seing privé soumis à la législation ivoirienne

Les cibles visées sont les populations hors Cedeao vivant en Côte d’Ivoire, les chancelleries, les administrations publiques et privées. L’ONI mène plusieurs actions, en vue de rendre effective cette mesure gouvernementale, officialisée par le Conseil des ministres du 04 octobre 2017.


« Pour s’assurer du respect de cette circulaire et, surtout dans le souci de faire en sorte que son application ne constitue pas une entrave aux activités des personnes concernées, il est apparu nécessaire d’accompagner cette décision par une campagne d’information et de sensibilisation », a fait savoir M. Konaté. 

Il a souligné que la présente action s’inscrit dans cette politique globale d’identification. En outre, « plus personne ne pourra vivre temporairement ou s’installer durablement en Côte d’Ivoire sans être identifiée ». 

«  Je voudrais vous exhorter à une pleine coopération avec l’ONI en vue d’accompagner l’État dans ses efforts pour assurer à tous une meilleure gouvernance administrative, économique et sécuritaire dont les effets conduiront inexorablement à l’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 », a-t-il lancé.

La Côte d’Ivoire compte sur son sol une forte communauté de ressortissants étrangers. Cette campagne devrait permettre une identification efficace de tous les résidents hors Cedeao dans le pays.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut