International › APA

Côte d’Ivoire: un mouvement proche de Guillaume Soro se mue en un parti politique

Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI), un mouvement politique proche de l’ex-président du Parlement, Guillaume Kigbafori Soro, s’est mué samedi en un parti politique social démocrate, lors d’une Assemblée générale constitutive à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan.Les militants ont approuvé à l’unanimité la mutation du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) en un parti politique dont l’idéologie est la sociale démocratie, au cours d’une Assemblée générale constitutive dans un hôtel de Yopougon.

A l’issue du 5è conclave du RACI, tenu en novembre 2018, les membres ont invité la direction du mouvement à procéder à la mutation de l’organisation en un parti politique, et à la mise en place d’un groupe de travail en vue de rédiger les statuts et règlements intérieurs. 

Les organes de décision du parti RACI, crée par l’Assemblée générale constitutive, sont « le congrès, la convention, le président, le directoire, le bureau politique, le secrétariat général et le commissariat au compte ». La devise du parti est Solidarité, justice, travail et son emblème la termitière.  

Selon le président exécutif du RACI, le député Kanigui Soro, la nécessité de « combattre la corruption et la pauvreté avec leurs corollaires aux relents sécuritaires » appelle aujourd’hui à une « alternative politique » incarnée par une personnalité capable de réconcilier les Ivoiriens.

« Nous n’avons plus le choix d’offrir aux Ivoiriens cette nouvelle  alternative politique (…) incarnée par le charisme exceptionnel de  Guillaume Soro », a lancé Kanigui Soro avant d’ajouter : « moi, je sais  que Guillaume Soro sera candidat et il sera élu » à l’élection  présidentielle de 2020.

Le RACI avait appelé à son 5è conclave M. Soro, président d’honneur de l’organisation, à poser «dans les meilleurs délais un acte fort dans ce sens et sans équivoque parce que le peuple de Côte d’Ivoire attend cela», ce qui devrait permettre une clarification de sa position.   


Le conclave a lancé à ces assises les bases d’un leadership nouveau pour une restructuration du RACI et l’élaboration d’un chronogramme d’actions devant porter Guillaume Soro au pouvoir d’Etat en 2020. Les participants ont en outre appelé à la mise en place d’un groupe parlementaire du mouvement. 

La présidente de ce groupe parlementaire dénommé « Rassemblement », a pour présidente Célestine Tra Zié, député de Issia (Centre-Ouest). Vendredi, M. Guillaume Soro qui a créé un Comité politique dont il est le président, a indiqué ce comité est « né » dans ce groupe parlementaire en voie de création.    

En avril 2019, le parti du RACI prévoit la tenue de son premier congrès ordinaire. Cette instance suprême devrait permettre à l’organisation politique de se prononcer, sans ambages, sur le développement de l’actualité politique et sociale en Côte d’Ivoire. 

Les statuts et règlements du RACI devraient sous peu être déposés au ministère de l’Intérieur et de la sécurité en vue de sa constitution administrative.  



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut