International › APA

Covid-19: l’Afrique pourrait enregistrer 300.000 décès (rapport)

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) a alerté, dans un nouveau rapport sur la pandémie de coronavirus, que plus de 300.000 Africains pourraient perdre la vie à cause de la maladie.Le document publié le 17 avril et intitulé « Covid-19: Protéger la vie et l’économie des Africains », indique que les fragiles systèmes de santé africains pourraient se voir imposer des coûts supplémentaires en raison de la crise croissante qui a jusqu’à présent provoqué l’infection de plus de 16.000 Africains et fait plus de 800 morts.

« Pour protéger et construire la prospérité partagée du continent, 100 milliards de dollars sont nécessaires pour fournir d’urgence et immédiatement un espace fiscal à tous les pays afin de répondre aux besoins immédiats des populations en matière de filets de sécurité », estime Vera Songwe, sous-secrétaire générale des Nations unies et secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique.

L’Afrique, note Mme Songwe, est particulièrement vulnérable car, 56% de sa population urbaine est concentrée dans des bidonvilles ou dans des habitations informelles et seulement 34% des ménages ont accès à des installations de base pour se laver les mains.

« Les coûts économiques de la pandémie ont été plus importants que l’impact direct du Covid-19. Sur l’ensemble du continent, toutes les économies souffrent du choc soudain causé par la pandémie. La distanciation sociale nécessaire pour gérer la contamination étouffe et noie l’activité économique », ajoute-t-elle.

Le rapport note que les petites et moyennes entreprises africaines risquent de fermer complètement si elles ne bénéficient pas d’un soutien immédiat. En outre, le prix du pétrole, qui représente 40% des exportations africaines, a diminué de moitié et les principales exportations africaines, comme les textiles et les fleurs fraîchement coupées, se sont effondrées. Le tourisme, qui représente jusqu’à 38 % du PIB de certains pays africains, a effectivement cessé, tout comme l’industrie aérienne qui le soutient.


En ce qui concerne les partenariats, le rapport souligne que les économies africaines sont interconnectées et la réponse à la crise « doit nous rassembler ».

En ce qui concerne l’atténuation de la crise, le rapport décrit un certain nombre d’efforts concertés visant à maintenir la fluidité des échanges commerciaux, notamment en ce qui concerne les fournitures médicales essentielles et les aliments de base, avec une forte impulsion politique pour lutter contre la nécessité d’imposer des interdictions d’exportation.

Il propose également que la propriété intellectuelle sur les fournitures médicales, les nouveaux kits de test et les vaccins soit partagée pour aider le secteur privé africain à jouer son rôle dans la réponse.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut