International › APA

Covid-19 : Pretoria suspend le vaccin Johnson & Johnson

La décision a été prise après la découverte de caillots sanguins chez six personnes vaccinées aux États-Unis.L’Afrique du Sud a suspendu temporairement l’utilisation du vaccin contre le coronavirus Johnson & Johnson, a confirmé ce mercredi le ministre de la Santé, Zweli Mkhize.
M. Mkhize a déclaré que le pays avait suspendu l’utilisation du vaccin pendant que les autorités de réglementation enquêtaient sur un lien possible entre le vaccin et un type rare de coagulation sanguine découvert dans le cerveau des six Américaines, dont l’une serait décédée après avoir pris la dose.

La suspension du vaccin est « une mesure de précaution », a expliqué M. Mkhize, ajoutant qu’il espère que la décision sera revue dans quelques jours.

La décision de Pretoria suit celle des États-Unis, qui ont été les premiers à suspendre l’administration du vaccin Johnson & Johnson fabriqué par le laboratoire américain du même nom.

« Nous avons pris note de la décision prise par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis d’Amérique de recommander la suspension temporaire du vaccin Johnson and Johnson aux États-Unis », a poursuivi le ministre sud-africain.

Il a rappelé que la décision de la FDA fait suite aux six cas signalés chez des femmes qui ont développé « des caillots sanguins inhabituels avec de faibles plaquettes ».


« En Afrique du Sud, nous n’avons eu aucun rapport de caillots qui se sont formés après la vaccination, et ce après avoir vacciné 289.787 travailleurs de la santé », s’est-il réjoui.

C’est la deuxième fois que l’Afrique du Sud suspend l’utilisation d’un vaccin majeur contre le coronavirus depuis février dernier, lorsque le ministre avait arrêté l’utilisation du vaccin à double dose AstraZeneca au profit du vaccin Johnson & Johnson à dose unique.

Cette suspension intervient dans le cadre d’un véritable programme national de vaccination contre la Covid-19, qui cible initialement 1,5 million de professionnels de la santé, avec pour objectif final de 40 millions de personnes afin de parvenir à une immunité collective pour ce pays de 50 millions d’habitants.

Selon le ministre de la Santé, l’Afrique du Sud a obtenu 30 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson et 30 millions de doses de Pfizer, dépassant ainsi les 40 millions de doses nécessaires pour atteindre l’objectif d’immunité collective de 40 millions de personnes.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut