International › APA

Crise au centre du Mali : l’opposition tire la sonnette d’alarme

Le parti pour la renaissance nationale (PARENA) a, au cours d’une conférence de presse organisée ce jeudi à Bamako, tiré la sonnette d’alarme au sujet de la crise dans le centre du pays, arguant que la crise au nord s’est encore plus aggravée en 2018 par rapport à l’année précédente.« En 2017, il y avait 209 morts  au centre du pays, figurez-vous que les 12 mois de l’année 2018 ont enregistré la mort de 1026 dans cette même zone » a déploré le président du PARENA, Tiébilé Dramé, rappelant qu’en 2017 il y a eu 716 morts au Mali là où du 1er janvier au 31 décembre 2018 le pays a enregistré 1814 personnes tuées.

Il appelle ainsi les citoyens à plus d’attention afin de permettre au pays de se relever et invite le régime à se démarquer « en parole et dans les faits » de tous les groupes armés irréguliers dans le centre du pays.


M. Dramé a, par ailleurs, demandé l’ouverture d’enquête indépendante sur les différents crimes et l’organisation de forums pour restaurer le vivre ensemble entre différentes communautés qui vivent dans le centre du pays.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut