International › APA

Déchets plastiques: une start-up ivoirienne va former 6 000 pré-collecteurs

Coliba, une start-up ayant remporté le Prix du jeune entrepreneur de CGECI Academy 2021, le forum économique du Patronat ivoirien, envisage de former 6 000 pré-collecteurs de déchets plastiques en 2022.

Spécialisée dans la collecte et la valorisation des déchets plastiques, cette start-up élargit le spectre de son réseau. Dans cet élan, elle a signé le 10 décembre 2021 à Abidjan un partenariat avec la société pétrolière, Petro Ivoire, pour collecter les déchets plastiques dans ses stations. 

Au cours d’une cérémonie, tenue sous des chapiteaux, dans une station-service de la société pétrolière à Cocody, dans l’Est d’Abidjan, la compagnie de distribution de produits pétroliers et dérivés, et la start-up, se sont engagées dans la protection de l’environnement.

« A partir de l’année prochaine, on a un projet de formation des pré-collecteurs, l’idée, c’est de pouvoir former 6 000 pré-collecteurs en mettant en place un département spécialisé », a dit l’Ivoirien Yaya Koné, co-fondateur de cette start-up. 

Selon M. Yaya Koné, le projet est que chaque pré-collecteur devienne un auto-entrepreneur. La pré-collecte concerne notamment toutes les opérations précédant le ramassage des déchets par un service d’enlèvement. 

Yaya et son associé, le Nigérian Genesis Ehimegbe, veulent mailler le District d’Abidjan avec des conteneurs maritimes qui seront déployés dans des endroits stratégiques, où seront commis des pré-collecteurs de déchets plastiques et un gestionnaire du conteneur. 


« Les personnes qui ramènent les déchets plastiques vers ces conteneurs sont payées. Donc, vous ramenez les déchets plastiques vers ces conteneurs qui sont pesés et payés », a-t-il indiqué, ajoutant « on est présent dans tout le District d’Abidjan ». 

Le directeur général de Petro Ivoire, la première compagnie de distribution de gaz emballés en Côte d’Ivoire, Sébastien Kadio-Morokro, s’est réjoui d’accompagner cette start-up dans la collecte des déchets plastiques et par ricochet, la réduction de l’empreinte carbone. 

A travers l’éclosion de ces jeunes talents, M. Sébastien Kadio-Morokro, veut par le biais de son entreprise qui se veut citoyenne, « résoudre cette problématique d’émission de carbone » et garantir un environnement sain aux générations futures. 

Sur le réseau des 77 stations-services de la société pétrolière, la start-up pourra déposer un bac de ramassage des déchets plastiques. Avec cette matière, la jeune entreprise produit,  entre autres, des flocons qui sont cédés à des industriels ou à l’international. 

Depuis 2018, cette start-up qui dispose d’une usine de recyclage à Yopougon, dans l’Ouest d’Abidjan, ambitionne de mettre en place une usine hautement industrielle, en cours d’installation, et à terme, collecter 15.000 tonnes de déchets plastiques. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut