International › AFP

Des débats parlementaires à rallonge pour un Brexit sans fin

Pas d'image

Depuis le référendum de 2016 qui a décidé du Brexit, la Chambre des communes a tenu plus de 500 heures de débats sur les modalités de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Sans résultat.

La Première ministre Theresa May a littéralement frôlé l’extinction de voix à force d’essayer de convaincre les députés de voter pour l’accord de retrait qu’elle a péniblement négocié avec Bruxelles.

Règles phytosanitaires, modalités de la pêche dans les mers poissonneuses du pays, criminalité mais aussi services de restauration dans le secteur public… Tout est passé au crible.

Des discussions sans fin… pour un Brexit pas encore entamé. Le divorce a en effet été repoussé du 29 mars au 12 avril au plus tôt. Et mardi, à l’issue d’un conseil des ministres marathon de sept heures, Theresa May a annoncé vouloir demander un nouveau « court » report aux dirigeants européens.

Voici un aperçu en quelques chiffres de ces débats sans fin:

3: nombre de fois que la Chambre des communes a rejeté l’accord de retrait conclu entre Bruxelles et Theresa May après 17 mois de négociations.

12: nombre d’alternatives présentées par le Parlement au plan de Theresa May au cours des deux dernières semaines.

0: nombre d’alternatives approuvées par les députés.


1: nombre de fois que le Parti conservateur a tenté d’évincer sa dirigeante Theresa May à cause de sa gestion du Brexit. Elle a survécu le 12 décembre à cette motion de défiance, avec 200 conservateurs la soutenant et 117 voulant sa destitution.

1: nombre de fois que l’opposition travailliste a tenté d’évincer Theresa May à cause de sa gestion du Brexit. Elle a survécu à cette motion de censure le 16 janvier, avec 325 voix contre et 306 pour.

501: nombre d’heures consacrées au Brexit à la Chambre des communes entre le référendum de juin 2016 et le 29 mars 2019, date initiale du Brexit.

33: nombre d’heures passées par Theresa May à faire des déclarations officielles sur la sortie de l’UE. C’est sans compter les séances hebdomadaires de questions au gouvernement, où elle s’exprime près d’une heure, et souvent autour du sujet brûlant du Brexit.

200: nombre d’heures consacrées au Brexit par diverses commissions parlementaires.

161: nombre d’heures passées à débattre sur l’accord de retrait à la Chambre des Lords, la chambre haute du Parlement.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut