International › APA

Deux banques mobilisent 79,2 milliards f cfa pour la filière coton au Cameroun

La Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA) et la Banque islamique de développement (BID) ont conjointement octroyé un crédit de 79,2 milliards de francs CFA au Cameroun pour l’acquisition d’intrants en vue de doper la production de la filière cotonnière, rapporte mercredi le Journal officiel (JO).Par voie de décret du chef de l’Etat camerounais Paul Biya, le ministre de l’Economie, de la Planification et l’Aménagement du territoire est habilité, avec faculté de délégation, à signer avec la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), organe spécialisé du groupe de la Banque islamique de développement, un Accord de prêt Mourabaha d’un montant de 64,2 milliards de francs CFA.

Ce financement est destiné pour l’acquisition d’intrants agricoles, en l’occurrence, les engrais, les pesticides et les herbicides, du coton graine et de graines de soja et leur vente à la République du Cameroun.

Un autre décret présidentiel publié dans le journal officiel précise que la BADEA a octroyé un prêt de 15 milliards de francs CFA au Cameroun pour le financement d’une opération d’importation d’engrais au profit de la Société de développement du coton (SODECOTON).

Des fonds qui permettront à cette agro-industrie, principal poumon économique dans la partie septentrionale du pays, de relancer ses activités, entre autres, l’encadrement de plus de 250 000 producteurs.


Le plan de restructuration de la SODECOTON prévoit, entre autres, l’introduction des OGM (Organisme génétiquement modifié) en vue de booster la production qui se situe actuellement autour de 260 000 tonnes par an.

A travers le programme de mécanisation et de fertilité en cours, cette entreprise publique projette de produire 600 000 tonnes de coton par an à l’horizon 2015.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut