International › APA

Développement, foot et lutte contre la corruption à la une des quotidiens burkinabè

Les journaux burkinabè évoquent ce mercredi, entre autres sujets, la sortie du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), la coupe du monde de football qui se déroule en Russie, sans oublier l’économie et le développement.Le quotidien national Sidwaya arbore en première page: «PNDES (Plan national de développement économique et social, Ndlr): Plus de 8 milliards de F CFA pour la santé, l’eau et l’assainissement».

Selon le journal, le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), Rosine Coulibaly a signé des conventions, le mardi 26 juin 2018 à Ouagadougou, avec les ambassadeurs du Royaume des Pays-Bas et de la République fédérale d’Allemagne pour le financement dans les secteurs de la santé, de l’eau et de l’assainissement.

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso affiche : «Signatures de conventions ministère de l’Economie : L’eau et la santé, les secteurs bénéficiaires».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso consacre sa manchette à la conférence de presse, animée, hier mardi à Ouagadougou, par le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC).

Le quotidien privé rapporte qu’à l’occasion, le secrétariat exécutif du REN-LAC a donné sa lecture et sa position sur la situation qui prévaut au Conseil supérieur de la magistrature (CSM).


«Tout en saluant cette initiative qui a permis de sanctionner des magistrats, il invite le président du Faso, à écouter les acteurs et à s’engager dans l’assainissement de l’institution», écrit Aujourd’hui au Faso.

De son côté, L’Observateur Paalga reprend à sa Une, les propos du secrétaire exécutif du REN-LAC, Dr Claude Wetta qui a déclaré lors de la conférence de presse ceci : «S’il y a des gens qui sont fautifs, il faut les sanctionner».

Le même confrère aborde le mondial 2018 dans son ‘’Regard sur l’actualité » où il mentionne que «la montagne argentine était plus forte que les Super Eagles».

Quant à Aujourd’hui au Faso, il fait observer que lors du match qui les a opposés aux Argentins, hier mardi, au cours de dernière journée de leur poule (D) les super Eagles du Nigéria ont été «victimes du syndrome de la dernière minute».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut