Politique › Actualité

Différend avec le régime: Le Pds menace de démissionner de l’Internationale libérale

(c) droits réservés

Au moment où le Front démocratique et social de résistance nationale s’apprête à assiéger le ministère de l’Intérieur, le Parti démocratique sénégalais menace, lui, de démissionner de l’Internationale libérale, si jamais sa réunion prévue à Dakar en novembre 2018 est maintenue.

Le différend politique qui a toujours opposé le président de la République Macky Sall et ses ex-frères de parti se répercute jusqu’au sein de l’Internationale libérale. Cette structure qui regroupe toutes les formations politiques d’obédience libérale risque de poursuivre son petit bonhomme de chemin sans le Parti démocratique sénégalais. La formation politique d’Abdoulaye Wade menace en effet de boycotter la réunion de cette organisation prévue au mois de novembre prochain à Dakar. Mieux, l’ancien président de la République et ses frères de parti envisagent de démissionner tout simplement de cette organisation, si jamais elle persiste dans sa volonté de tenir sa réunion à Dakar.

Pour les libéraux, le régime actuel, de par ses actes, n’honore pas les principes fondamentaux du libéralisme. ‘’Après avoir entendu une importante communication écrite du frère Abdoulaye Wade, Secrétaire général national, sur la situation de l’Internationale libérale, le Comité directeur a décidé de boycotter la réunion prévue à Dakar au mois de novembre, de manifester sa désapprobation et de démissionner de cette organisation, si elle maintenait sa décision de tenir la réunion à Dakar, alors qu’aussi bien Amnesty International que la plupart des associations de défense des droits de l’Homme continuent de dénoncer de graves violations des droits de l’Homme et un net recul de notre démocratie, avec une justice aux ordres qui rend la justice au nom de Macky Sall’’, fulmine le porte-parole du Pds à l’issue de la réunion du Comité directeur tenue hier à la permanence Oumar Lamine Badji. Selon Babacar Gaye, le Pds ne pourra pas rester membre d’une internationale qui cautionne un tel régime.


Parmi les dérives du pouvoir, les libéraux citent avant tout d’abord le parrainage. Ainsi, de concert avec le Front démocratique et social de résistance nationale (FRN), l’ancien parti au pouvoir rejette cette loi. Il se dit prêt à adopter toutes les résolutions prises par le FRN pour provoquer son abandon. Il estime qu’il fera partie intégrante du ‘’combat’’. Il fustige également l’implication d’Aly Ngouille Ndiaye dans le processus électoral. Selon les libéraux, l’actuel ministre de l’Intérieur est vu comme un rempart ‘’du coup électoral que prépare Macky Sall’’.

‘’Macky Sall ne s’arrête pas seulement à faire voter des lois scélérates, il s’est évertué tout au long de son mandat à instrumentaliser des pans entiers de la justice, avec des magistrats qu’il a soumis, pour éliminer certains candidats qu’il a juré de ne pas affronter’’, déclarent les libéraux. Ces derniers demandent à tous leurs militants, responsables et membres de mouvements de soutien d’être présents, le 30 août 2018, devant la Cour suprême et devant la Cour d’Appel de Dakar pour manifester leur soutien sans réserve et leur solidarité à leur candidat Karim Wade et à Khalifa Sall que ‘’Macky Sall veut éliminer de la compétition, au risque d’installer le chaos dans le pays’’.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut