International › APA

Divers sujets au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce samedi traitent de nombre de sujets notamment la planification urbaine, la finance et les énergies renouvelables et les inondations du Sud du Royaume.+Le Matin+ rapporte que le département de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme entend aider les villes à mieux contrôler, comprendre et planifier leur expansion urbaine et préparer les terres qui vont servir à cela.

Il planche ainsi sur un projet d’atlas national des expansions. Ce dispositif fournira à la fois le cadre conceptuel ainsi que les données empiriques de base et les dimensions quantitatives du passé et du présent des expansions urbaines des villes, nécessaires à la mesure et à la modélisation de la croissance urbaine massive attendue dans les prochaines décennies, ajoute le quotidien.

+Libération+ indique que l’expérience marocaine dans le domaine de la finance et des énergies renouvelables a été mise en exergue devant des hommes d’affaires et des acteurs japonais lors d’une rencontre à Yokohama, en marge de la septième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VII).

La rencontre, organisée par Casablanca Finance City (CFC) et l’Agence marocaine pour l’énergie renouvelable (Masen), a été une occasion de présenter aux hommes d’affaires nippons le climat d’investissement et les opportunités économiques prometteuses du Maroc et de souligner les progrès accomplis par le Royaume dans la consolidation du secteur financier et de ses investissements sur le continent africain, ainsi que dans le développement du secteur des énergies renouvelables, en tant que pilier de l’économie nationale, précise e quotidien.

+Akhbar Al Yaoum+ rapporte que l’Ambassade du Maroc à Islamabad a démenti catégoriquement les informations relayées par des médias électroniques nationaux et publiées par un site pakistanais relatives à l’importation par l’Ambassade d’une cargaison de 26 tonnes.

Des médias électroniques nationaux ont relayé des informations erronées publiées par le média pakistanais « Daily morning mail », relatives à l’importation par l’Ambassade du Royaume à Islamabad d’une cargaison de 26 tonnes, souligne un communiqué de l’Ambassade du Royaume du Maroc à Islamabad, qui « déplore la reprise de cette information, sans le moindre recoupement ni vérification ».

L’ambassade précise, à ce propos, que « toute importation d’articles hors taxes exige, selon les règles d’usage, la saisie de la Direction du protocole du ministère des Affaires étrangères du pays hôte », ajoutant que « toute demande dans ce sens doit contenir une liste de colisage indiquant la contenance de la cargaison, son origine et son port d’embarquement ».

+Al Massae+ indique que le drame de Taroudant a fait remonter à la surface les recommandations émises en 2014 suite aux inondations de Guelmim et le phénomène des constructions dans les nids des oueds. A quoi auraient servi ces recommandations restées lettre morte? C’est l’interrogation soulevée aujourd’hui après la catastrophe de Taroudant et l’enquête ouverte par les autorités compétentes en vue de déterminer les responsabilités dans ce drame, rapporte le quotidien.


La question a été soulevée lors du conseil du gouvernement, tenu jeudi, sous la présidence du chef du gouvernement en suivant des rapports présentés par les ministres concernés, à savoir le ministre délégué à l’Intérieur, le ministre de l’Equipement, des transport et de la Logistique et le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’Habitat et de la politique de la ville.

L’enquête ouverte par les autorités compétentes a été également évoquée, ainsi que l’initiative de renforcer le système des alertes météorologiques pour prévenir les citoyens afin de prendre les précautions nécessaires, surtout que pas moins de 400 sites sont menacés par les inondations. Dans le même sillage, ajoutent les sources du quotidien, des efforts se multiplient encore sur le terrain à la recherche d’une victime toujours portée disparue.

Au registre sportif, + Assabah+ fait savoir que la « cavale » du joueur congolais Ricky Tulenge, qui a signé cet été un contrat de 3 ans au profit du Difaa Hassani d’El Jadida (DHJ), a rapidement fait chou blanc. Pour rappel, le joueur s’était rendu récemment à Kinshasa pour des « raisons familiales », a-t-il justifié, avant que le DHJ n’apprenne qu’il s’affaire à signer un contrat avec le Vita club, autre club phare de son pays aux côtés du TP Mazembe.

Après avoir saisi la FRMF et la FIFA, la direction du DHJ a finalement eu gain de cause puisque, selon le quotidien, l’instance footballistique mondiale a mis en garde le Vita club contre sa démarche illégale et enjoint au joueur congolais de rejoindre immédiatement son club contractuel.

Selon le porte-parole du DHJ, le club a remis à la FIFA tous les documents justifiant l’appartenance du joueur au club marocain, dont trois bulletins de paie attestant le versement de son salaire durant les trois derniers mois, ainsi que la première tranche de sa prime de signature.

Le porte-parole du DHJ a également divulgué des contacts avec l’épouse du joueur qui a exprimé sa volonté de venir vivre à El Jadida, après avoir obtenu son visa d’entrée au Maroc, rappelle la publication.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut