International › APA

Economie, agriculture et éducation au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets notamment le dispositif mis en place pour les Marocains bloqués à l’étranger, l’accord de libre-échange Maroc-USA, le Système d’information géographique (SIG) pour la gestion et le suivi de la production des arganiers et la future entrée des programmes des universités britannique au Maroc.+Le Matin+ rapporte que les autorités marocaines ont décidé de mettre fin au dispositif mis en place pour permettre aux Marocains résidant effectivement au Royaume et bloqués à l’étranger de regagner le territoire national, au bout d’une semaine, à savoir le jeudi 23 décembre 2021 en raison de la propagation fulgurante du variant Omicron, annonce le comité interministériel de suivi du Covid.

« Vu la propagation fulgurante du variant Omicron au niveau planétaire et sa progression préoccupante dans le voisinage européen du Maroc, les autorités marocaines, qui ont mis en place, au profit des Marocains résidant effectivement au Royaume et bloqués à l’étranger, un dispositif pour leur permettre de regagner le territoire national, ont décidé de mettre fin à ce dispositif, au bout d’une semaine, à savoir le jeudi 23 décembre 2021 », indique le comité interministériel dans un communiqué, cité par le journal.

+L’Economiste+, qui s’intéresse à l’accord de libre-échange Maroc-USA, souligné que la mise en place de cet Accord est d’abord un message aux opérateurs à travers le monde que le Royaume est une destination prometteuse, qui regorge d’opportunités.

David Greene, chargé d’affaires à l’ambassade des États-Unis à Rabat, a insisté sur la symbolique de ce cadre commercial, surtout que le Maroc est le seul pays d’Afrique à conclure un accord de libre-échange avec les États-Unis et l’un des 20 pays du monde qui disposent d’un cadre facilitant les échanges avec l’un des plus grands marchés au niveau international.

Il a mis l’accent sur les atouts du pays notamment pour les investisseurs américains et étrangers. « La stabilité et la sécurité du Maroc constituent des atouts qui favorisent le développement des relations économiques et commerciales », a-t-il souligné, lors d’une rencontre avec la presse économique, à l’occasion du 15è anniversaire de l’ALE Maroc-États-Unis. Ce cadre juridique a permis « le développement du partenariat économique entre les deux pays », a-t-il noté.

+Aujourd’hui le Maroc+ fait savoir qu’un nouveau Système d’information géographique (SIG) pour la gestion et le suivi de la production des arganiers sera bientôt mis en place dans le cadre du projet Renforcement économique des femmes de la filière arganière au Maroc (REFAM).


Cet outil évolutif et collaboratif, poursuit le quotidien, contribuera à assurer une gestion durable des ressources de l’arganeraie et une plus grande prévisibilité des prix futurs et constitue le noyau de la classe cartographique de la Réserve de biosphère arganeraie (RBA) en plus de son utilisation pour le suivi de l’état de sa production et de sa conservation.

A travers ce projet, Refam souhaite, entre autres, promouvoir l’accès à une information pertinente sur la production annuelle anticipée au profit des acteurs de la filière. Ce SIG porte sur la gestion, le suivi et la prévision de la production des arganiers à travers le développement d’un modèle de production et de prévision de la production du fruit de l’arganier, rappelle le journal.

+L’Opinion+ se fait l’écho d’un rapport du British Council qui encourage les universités britanniques à proposer leurs programmes universitaires au Maroc, compte tenu de la demande croissante des étudiants marocains sur les programmes anglo-saxons.

Le système d’enseignement supérieur au Royaume se dirige progressivement vers un virage anglo-saxon, qui permet un meilleur accès aux métiers internationaux. Le Rapport a listé les domaines dans lesquels les universités britanniques peuvent ajouter le plus de valeur au Maroc, et qui sont les suivants : ingénierie, environnement, sciences de la santé, sciences de la vie, commerce, informatique et intelligence artificielle, révèle la publication.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut