International › APA

Economie et social au menu des quotidiens marocains

Pas d'image

L’industrie nationale, la sécurité routière, la grève des médecins et la couverture médicale des étudiants sont les principaux sujets traités par les journaux marocains parus ce lundi.+Aujourd’hui Le Maroc+ se demande pourquoi dépenser des milliards en devises pour des produits que l’on peut fabriquer localement.

Le Maroc importe chaque année un peu plus d’un million de téléviseurs, entre 300 et 400.000 appareils électroménagers blancs, 10 millions de T-shirts en coton, et 7 millions de pairs de chaussures, qui sont des produits que l’industrie nationale maîtrise parfaitement et exporte même en Europe, déplore le quotidien.

S’il exporte massivement des voitures de tourisme et que la partie export de l’industrie automobile est devenue l’une des trois principales sources de devises pour lui, le Maroc aurait pu au moins effectuer l’assemblage de réfrigérateurs ou d’écrans plats, une opération moins compliquée que l’assemblage de voitures ou la fabrication des parties d’avions, soutient-il.

Abordant la problématique de la sécurité routière, +L’Opinion+ indique que des efforts ont été, certes, entrepris en matière de promotion de la sécurité routière, avec une baisse relative du nombre des victimes enregistrée au titre de l’année 2018, cependant « l’hécatombe continue et les routes marocaines demeurent parmi les plus meurtrières », avec un bilan très lourd, aussi bien sur le plan financier qu’humain.


La bataille de la sécurité routière, qui reste un enjeu de l’humanité pour sauver des vies, s’impose comme « une priorité absolue qui nécessite un véritable changement institutionnel pour pouvoir assurer un management de qualité », relève-t-il.

+Les Echo+ rapporte que les médecins des urgences porteront le brassard noir 509 ce lundi. Une gréve nationale de deux semaines débutera à partir du 17 avril 2019, et une marche nationale, dont la date sera communiquée prochainement, sont les prochains pas prévus par les médecins lors de cette 5e étape de colère, selon un communiqué du syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP)

Les résultats d’une étude concernant l’immigration collective des médecins du secteur seront également publiés, et de nouvelles listes de demande de démission seront déposées, fait savoir le journal.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut