International › APA

Education et faits de société se partagent la Une des quotidiens sénégalais

La presse sénégalaise parvenue, samedi à APA, offre un menu varié, dont l’éducation et les faits de société.Le quotidien EnQuête revient sur la célébration, hier, du 34è anniversaire du décès de l’Historien sénégalais, Cheikh Anta Diop, « le pharaon du savoir ».

« Des intellectuels plaident l’introduction de ses œuvres dans les curricula », informe EnQuête, dans lequel journal, Dialo Diop du Rassemblement national démocratique (Rnd, un parti fondé par l’Historien) estime que « l’œuvre de Cheikh Anta Diop fait peur, parce qu’elle émancipe, libère les esprits ».

« Ils ont jeté Cheikh Anta Diop hors de l’université, mais l’ont propulsé, sans le savoir, sur la scène de l’histoire », soutient le journaliste-écrivain, Boubacar Boris Diop.

« 34è anniversaire du décès de Cheikh Anta Diop-Boris Diop ressuscite le pharaon », titre L’As, poussant Le Quotidien à dire que « Cheikh Anta (est) enfin pharaon chez lui » avec l’hommage qui lui a été rendu hier à l’université de Dakar qui porte son nom.

Revenant sur « la révolte » des pêcheurs à Saint-Louis, Walf Quotidien informe que « ABC (Alioune Badara Cissé, Médiateur de la République accuse…», alors qu’Alioune Ndoye (ministre de la Pêche) dit aux pêcheurs que « l’Etat a respecté ses engagements ».

« Saint-Louis : Bataille rangée entre pêcheurs et forces de l’ordre pour non-délivrance des licences de pêche-Alioune Ndoye en sapeur ! », titre Sud Quotidien, soulignant que les pêcheurs reconnaissent leur tort et présentent leurs excuses.


Notant que le ministre de la Pêche condamne les manifs de Ndar, Le Quotidien parle d’ « un pavé dans la mer ». « Ces mouvements d’humeur ont d’autres motifs que les licences. Je n’irai plus en Mauritanie négocier les amendes », affirme Alioune Ndoye, ministre de la Pêche.

« Décrispation à Saint-Louis après les scènes de violence-Les amendes annulées par la Mauritanie », titre le quotidien national Le Soleil.

Pendant ce temps, Vox Populi rapporte cette « Fatwa des Layènes contre Seyda Zamane » et indique que « les petits fils de Seydina Limamou Lahi (qui) l’assimilent au gourou d’une secte satanique ».

« La prochaine fois que pareille chose se répétera, nous userons de méthodes plus draconiennes pour juguler la menace », prévient la communauté musulmane layène dans Vox Populi.

Pendant ce temps, L’Observateur fait des révélations sur « l’histoire des 4 Sénégalais arrêtés en Turquie pour terrorisme » et donne la parole à l’un d’eux qui affirme : « Nous avons été réveillés en pleine nuit pour nous conduire dans une prison à 850 km d’Istanbul ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut