Politique › Actualité

Elections au Sénégal: l’UE demande la suppression du parrainage

Elections (c) Droits réservés

L’organisation fait cette recommandation pour éviter d’éventuelles difficultés d’application politique et organisationnelle lors des élections locales prévues en décembre.

 

La Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE-UE) est sans ambages. «Au titre des recommandations prioritaires, la MOE UE préconise l’abandon du parrainage-citoyen pour les élections locales, dont l’application poserait des problèmes politiques et organisationnels sérieux», a déclaré lundi le chef de la MOE-UE, Elena Valenciano. C’était au cours d’une conférence de presse de présentation de son rapport final d’observation de la présidentielle du 24 février dernier.

La de parrainage des candidatures à toutes les élections a été adopté par l’Assemblée nationale du Sénégal en avril 2018.

Ce texte oblige tout candidat ou liste de candidature à une élection de recueillir au minimum 0, 8 % et 1 % au maximum de signatures des électeurs inscrits sur le fichier électoral au moins dans sept régions.

Elle a débouché sur l’invalidation par le Conseil constitutionnel de quelque 19 candidatures à la présidentielle du 24 février.


«Nous recommandons également de mener une réflexion d’ensemble sur les dispositifs du parrainage-citoyen pour les élections présidentielle et législatives», a précisé Elena Valenciano, ajoutant que «ces discussions devraient être conduites dans le cadre d’une large concertation».

Le rapport comprend une analyse détaillée du processus électoral ainsi que des recommandations techniques pour l’amélioration des scrutins futurs, dont huit sont jugées prioritaires par la mission de l’UE.

«Si le rapport rappelle que le scrutin, le dépouillement des votes et le recensement des résultats ont généralement été évalués positivement par les observateurs de l’UE, il insiste toutefois sur le manque de confiance dans le processus électoral de la part des candidats de l’opposition et de certains acteurs de la société civile», a fait savoir Elena Valenciano.

Elle préconise le renforcement de l’efficacité des commissions de distribution des cartes d’électeur en assurant la traçabilité de leur distribution.

«L’accès au fichier électoral devrait à tout moment être permis aux partis politiques dans des conditions appropriées», disposition qu’elle qualifie de «mesure de confiance et de transparence», a indiqué la patronne de MOE-UE.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut