International › AFP

En Afrique du Sud, opération sauvetage de flamants roses victimes de la sécheresse

Quelque 2.000 bébés flamants roses ont été récemment recueillis dans plusieurs centres de soins d’Afrique du Sud après avoir été abandonnés par leurs parents en raison de la sécheresse qui sévit dans le pays.

Les petits oiseaux au duvet gris et aux pattes déjà roses ont été récemment transportés par voie aérienne du barrage asséché de Kamfers, dans la province du Cap septentrional (sud), dans ces structures spécialisées pour y être soignés et nourris.

« Nous avons pour objectif de les relâcher dans la nature », a expliqué Nicky Stander, responsable du projet au sein de la Fondation d’Afrique australe pour la protection des oiseaux du littoral au Cap (SANCCOB).

Mais d’ici là, « ils vont grandir et on va devoir adapter leur enclos pour s’assurer qu’ils ont assez de place pour se déplacer », a-t-elle ajouté à l’AFP.

Spectaculaire, cette opération de sauvetage a suscité quelques interrogations de la part des experts.


« Ces petits oiseaux se sont apparemment retrouvés bloqués, abandonnés par leurs parents alors que le barrage s’asséchait », a expliqué Mark Anderson, président de l’organisation BirdLife South Africa.

« Mais la décision d’intervenir et de déplacer les bébés abandonnés et les oeufs est-elle la bonne ? », s’est-il demandé.

A SANCCOB, les bénévoles sont en tout cas déterminés à sauver les petits flamants roses.

« Ils sont super doux. A chaque fois que je vais au lit, j’ai l’impression de les sentir encore dans le creux de mes mains », a confié Leslie Ernst, « je me sens très maternelle à leur égard ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut