International › APA

Fin de mandat du président du Conseil de régulation de l’audiovisuel sénégalais

Le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) du Sénégal, Babacar Touré vient d’expirer ses six années de mandat et sera remplacé en septembre prochain par l’ancien directeur de la Radiodiffusion télévision du Sénégal (RTS, publique), Babacar Diagne.Ce lundi matin, à l’ouverture d’un atelier de partage et de concertation sur la publicité organisé par le CNRA, Babacar Touré a déclaré que cet atelier constitue la « dernière activité inscrite dans la mandature » de son équipe, dont il salue le travail abattu jusque là.

Cependant, le journaliste et PDG du groupe Sud Communication (privé) n’a pas préféré s’épancher sur son bilan, se contentant juste de dire que c’est aux autorités et au public d’apprécier son travail.

« Je remercie mes collaborateurs et les médias, car sans les médias il n’y a pas de régulation », a-t-il indiqué aux côtés de ses homologues ivoirien et malien, notamment Hameye Cissé (président de la Commission Médias et TIC de la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication du Mali) qui l’a conseillé à accepter le poste car, il n’était « pas très chaud » quand on le lui a proposé.

Son futur successeur, Babacar Diagne vient tout juste de quitter son poste d’ambassadeur du Sénégal aux Etats-Unis d’Amérique. Il devra composer, à la tête du CNRA, avec une nouvelle équipe, composée de neuf membres issus notamment du milieu des Lettres, de la communauté universitaire et des mouvements des droits humains, entre autres.


Institué par la loi 2006-04 du 4 janvier 2006, le CNRA est chargé d’assurer la cohésion du paysage audiovisuel sénégalais et de faire respecter les règles de pluralisme, d’éthique, de déontologie, les lois et règlements en vigueur ainsi que les cahiers de charges et les conventions régissant l’audiovisuel au Sénégal.

Pour lui permettre de remplir efficacement sa mission, une autorité renforcée lui a été conférée, reposant notamment sur la mise à sa disposition d’une panoplie de sanctions et mesures pouvant être prises dans le strict respect des droits de la défense, selon la fiche de présentation de l’institution.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut