International › APA

Finances et élections en RDC au menu des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce vendredi commentent les élections en vue en République démocratique du Congo (RDC), sans oublier le budget national, évoqué lors d’une conférence de presse du gouvernement, animée la veille à Ouagadougou.«Loi de finances 2019 : Un budget +responsable+, selon le gouvernement», arbore le quotidien à capitaux publics Sidwaya qui informe que la ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Hadizatou Rosine Coulibaly/Sori, a présenté, hier jeudi à la presse, les caractéristiques de la loi de finances, exercice 2019.

A ce sujet, le quotidien privé Aujourd’hui au Faso affiche à sa Une les propos de la ministre Coulibaly qui a déclaré que «le budget 2019 est pro-pauvre».

Le journal Le Quotidien renchérit lorsqu’il titre : «Le budget 2019 est transparent, sincère et pro-pauvre», avant de souligner qu’il y aura «l’apparition de nouvelles taxes en 2019».

Pour sa part, Le Pays, autre quotidien privé, évoque le report de la présidentielle en RDC, faisant observer qu’il faut craindre le pire pour ce pays


«Comme l’on s’y attendait, la présidentielle congolaise du 23 décembre prochain a été reportée. En effet, à un peu plus de 48 heures de la tenue du scrutin, son report a été annoncé par le président de la Commission nationale indépendante, Corneille Nangaa, au cours d’une conférence de presse tenue le 20 décembre dans la capitale, Kinshasa », rapporte le confrère.

De son côté, Aujourd’hui au Faso se pose cette question : «Suspension de la campagne à Kinshasa : Et si le pouvoir avait peur de perdre ?»

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, revient sur la campagne électorale en RDC, indiquant qu’il s’agit d’un «véritable chemin de croix pour Martin Fayulu».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut