International › APA

Finances et politique font les choux gras des journaux camerounais

Pas d'image

La présentation, la veille par le Premier devant l’Assemblée nationale, du programme économique, financier, social et culturel du gouvernement pour l’exercice 2019, est reprise par les journaux camerounais parus jeudi, qui ne cachent pas non plus leur impatience pour le premier gouvernement du septennat qui se fait attendre.«Budget 2019 : les priorités du gouvernement», «Loi de finances : les priorités de 2019» sont les principales manchettes qui ornent la couverture du bihebdomadaire L’Essentiel et du quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune.

La dernière publication citée va droit au but, en précisant que les pouvoirs publics entendent mettre l’accent sur la bonne organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football messieurs de juin-juillet prochains, mais également la tenue des élections législatives et municipales, l’accélération du processus de régionalisation et la sécurité.

Son confrère, quant à lui, note que le budget de l’État du Cameroun pour l’exercice 2019 s’inscrit dans la logique de la continuité, en veillant scrupuleusement au respect des engagements pris dans le cadre du programme économique et financier triennal conclu en fin juin 2017 avec le Fonds monétaire international (FMI).

Le projet de Loi de finances, en examen à l’Assemblée nationale, apporte plusieurs modifications dans la fiscalité, prolonge Défis Actuels, signalant par exemple l’introduction de nouvelles taxes sur les télécommunications, la friperie, les ordures ménagères et l’automobile.

Sur les 4850,5 milliards FCFA arrêtés en recettes et en dépenses, 27,37% seront consacrés aux dépenses en capital pour les opérations de développement, les interventions en investissements, le soutien aux opérations de réhabilitation ou encore les prises de participation par l’État, précise l’hebdomadaire Baromètre Communautaire.

Les défis économiques du septennat sont nombreux, convient Essingan, cependant qu’InfoMatin met en garde contre un contexte économique dominé à 90% par les entreprises informelles, et dans lequel le secteur moderne de l’économie est souvent la première cible de la réalisation du budget de l’État lorsque surviennent des besoins supplémentaires de ressources.

«(…) le discours prononcé par le Premier ministre ne nous a rien apporté de nouveau. C’est du déjà entendu», tacle, dans Défis Actuels, la députée de l’Union démocratique du Cameroun (UDC, opposition), Tomaino Ndam Njoya alors que son collègue Joshua Osih du Front social démocratique (SDF), par ailleurs candidat malheureux à la récente élection présidentielle, ne cache pas son inquiétude par rapport au budget 2019, qui comporte des points pouvant être en déphasage avec la politique du gouvernement.


Du Premier ministre, cette fois au futur, il en est question dans les colonnes de Sans Détour, qui voit en pole position l’actuel président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguie Djibril, qui prendrait alors la place de Philemon Yang, en poste depuis 2009.

C’est manifestement le début de la saison des nominations, soupire Mutations qui, après les décrets présidentiels redéployant les personnels dans les universités d’État, annonce des mouvements à la tête des sociétés publiques et au gouvernement.

«Remaniement ministériel : on attend…» plaisante Signatures : nous en sommes déjà au énième faux gouvernement publié sur les réseaux sociaux ; on nous apprend même que certains membres du gouvernement actuel, peu sûrs de rester, arrangent déjà leurs affaires dans leurs bureaux.

«Il fait bon d’être marabout ou exorciste ces temps-ci. Mieux, faire partie de la famille ou de la belle-famille présidentielle. Ceux-ci sont courtisés car, on ne sait d’où la chance peut arriver.»

En attendant ce fameux remaniement, ce sont les coups qui s’intensifient dans le sérail, soupire InfoMatin, dénonçant des campagnes gratuites de diabolisation entretenues dans le sérail et relayées par des confrères.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut