International › AFP

Hong Kong: forte mobilisation contre le projet d’extradition vers le continent

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Hong Kong dimanche pour protester contre un projet du gouvernement local d’autoriser les extraditions vers la Chine continentale.

Il s’agit d’une des manifestations les plus importantes organisées depuis plusieurs années à Hong Kong, avec 22.000 participants selon la police.

Elle intervient quelques jours après la condamnation de quatre figures de proue du mouvement prodémocratie de Hong Kong, qui ont écopé mercredi de peines de prison ferme allant jusqu’à 16 mois pour leur responsabilité dans les manifestations monstres qui avaient paralysé en 2014 l’ex-colonie britannique et suscité l’ire de Pékin.

« Ce sont des professeurs, des personnes éminentes qui apportent leur contribution à la société », a déclaré à l’AFP Fanly Leung, un comptable de 61 ans. « Ce n’est pas juste d’emprisonner ces personnes respectables ».

« Au moins nous avons fait ce que nous devions faire et nous pouvons le dire à la génération suivante « , affirme Zoe Yuen, une étudiante de 20 ans. « Peut-être n’aurons-nous pas gain de cause, mais nous avons au moins résisté ».

Des manifestants ont entonné des slogans réclamant la démission de Carrie Lam, la dirigeante pro-Pékin de l’exécutif de Hong Kong. Certains s’étaient déguisés en policiers chinois continentaux gardant une cage rouge où était enfermé un autre manifestant.


Une banderole s’adressait au président chinois Xi Jinping en lui demandant de « ne pas légaliser le kidnapping d’habitants de Hong Kong ».

En vertu du principe « un pays, deux systèmes » ayant présidé à sa rétrocession, Hong Kong bénéficie actuellement d’un système juridique distinct de celui de la Chine .

Mais Hong Kong a annoncé plus tôt cette année un projet pour réviser ses règles d’extradition et permettre « au cas par cas » le transfert de fugitifs en Chine continentale pour la première fois. Très contesté en raison de l’opacité du système judiciaire de la Chine, pays qui applique la peine capitale, le projet est soumis au Parlement local.

Ce projet a déjà provoqué de grandes manifestations et inquiète de plus en plus les milieux d’affaires qui craignent qu’il ne réduise l’attractivité de la place financière hongkongaise.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut