International › APA

Justice et économie au menu de la presse en ligne burkinabè

Pas d'image

Les journaux en ligne du Burkina Faso visités samedi par APA offrent des menus variés, mais dominés par l’économie et la justice, notamment avec le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015.«Procès du putsch: Diendéré trahi par la CEDEAO», titre Lefaso.net qui relate que les 25 et 26 septembre 2015, Diendéré avait perdu le soutien de ses amis de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

«Son épouse Fatou Diendéré l’appelle pour trouver la marche à suivre. Se sentant trahi, il demande à celle-ci de se mettre à l’abri», poursuit le site d’information.

Pour sa part, Burkina24.com fait remarquer que la Cour de justice de la CEDEAO a débouté Djibrill Bassolé le vendredi 29 mars 2019 dans l’affaire des écoutes téléphoniques, ajoutant que «selon cette juridiction, les écoutes ne sont pas irrégulières».

De son côté, l’Agence d’information du Burkina (AIB) rapporte qu’après la réinstallation du gouvernement de la Transition burkinabè le 23 septembre 2015, plusieurs stratégies ont été proposées au général Gilbert Diendéré pour lui permettre de reprendre le pouvoir.

A en croire le confrère, c’est ce que révèlent des éléments sonores diffusés, hier vendredi, au Tribunal militaire de Ouagadougou.


Dans sa rubrique économie, Fasozine.com renseigne que les activités de la Banque agricole du Faso sont officiellement lancées, depuis hier vendredi.

Quant à Burkina 24.com, il renseigne que des commerçants regroupés dans la fédération Somkiéta «construisons le Faso ensemble» ont déploré, au cours d’une conférence de presse animée jeudi dernier à Ouagadougou, une situation économique inquiétante, soulignant qu’«ils (les commerçants) ont pointé du doigt les agents du ministère en charge des finances et des douanes».

A ce propos Lefaso.net affiche : «Fédération Somkiéta: Les agents du MINEFID (ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Ndlr) accusés de +saboter+ l’activité économique».

Pendant ce temps, QueenMafa, un autre journal en ligne, parle des Journées de l’entrepreneuriat féminin, précisant que «plus de 30 entreprises prennent part  à l’exposition».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut