International › APA

Kenya : décès de l’ancien président Daniel Arap Moi

L’ancien président kenyan, Daniel Toroitich Arap Moi est décédé, mardi matin dans un hôpital de Nairobi, où il était admis, a annoncé le président Uhuru Kenyatta dans une déclaration officielle.« C’est avec une profonde tristesse et tristesse que j’annonce le décès d’un grand homme d’Etat africain, S.E. Daniel Toroitich Arap Moi, le deuxième président de la République du Kenya », a déclaré Kenyatta dans la proclamation publiée mardi.

Moi, qui a dirigé le Kenya pendant 24 ans, est décédé à l’âge de 95 ans en présence de sa famille.

« Son Excellence l’ancien président est décédé à l’hôpital de Nairobi au petit matin de ce 4 février 2020, en présence de sa famille », a ajouté Kenyatta, précisant que l’ancien dirigeant kenyan aura des funérailles d’Etat, avec tous les honneurs civils et militaires appropriés.

Le président kenyan a en outre ordonné que le drapeau du Kenya soit mis en berne, en signe de tristesse.

« La nation observera une période de deuil national du mardi au jour de ses funérailles », a-t-il déclaré.

Moi a été hospitalisé à l’hôpital de Nairobi avec des rapports indiquant qu’il était traité pour un épanchement pleural, une condition médicale où l’excès de liquide s’accumule autour des zones pulmonaires.


Il avait pris les rênes du pouvoir en 1978, à la suite du décès du premier président du pays, Jomo Kenyatta. Il avait remis le pouvoir à l’ancien président Mwai Kibaki en 2002. C’est sous le règne de Moi que le Kenya a été considéré comme un havre de paix dans une région troublée.

Cependant, son héritage sera entaché de violations des droits de l’homme par son administration, de corruption et de mauvaise gestion d’une économie jadis fleurissante.

Le tournant décisif du règne de Moi a été la tentative de putsch pour renverser son gouvernement en 1982. Il avait alors réprimé impitoyablement les auteurs du coup d’Etat, dont Hezekiah Ochuka, le meneur qui a finalement été exécuté. Par la suite, Moi avait dirigé le Kenya d’une main de fer.

De nombreux dirigeants de l’opposition, des professeurs d’université et des leaders étudiants, des écrivains et des militants politiques ont été torturés dans les fameuses chambres de Nyayo à Nairobi. En 1982, l’Assemblée nationale avait modifié la Constitution, faisant officiellement du Kenya, un Etat à parti unique.

Cependant, avec l’arrivée de Moi, le Kenya a connu le multipartisme, sous la pression de la communauté internationale.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut