Santé › Bien-être

Kinkeliba: une panacée pour les femmes allaitantes

Kinkliba (c) Droits réservés

De son nom scientifique, Guiera senegalensis/ngeer cet arbuste pouvant atteindre 3 mètres est également utilisé dans le traitement des quintes de toux.

Elle est la star des plantes médicinales. Les naturopathes conseillent le Kinkeliba aux femmes qui viennent d’accoucher. Il suffit pour elles de prendre les feuilles séchées écrasées avec des aliments après l’accouchement pour favoriser la lactation et comme tonique général et fortifiant du sang. L’infusion de feuilles est d’ailleurs utilisée pour laver les nouveau-nés.

Associées ou infusées de manière particulière, ce trésor de la nature traite les coliques en passant par les rhumatismes, les maladies vénériennes et les troubles respiratoires. Ainsi, cette plante aux feuilles amères est généralement utilisée dans les familles pour venir à bout de la dysenterie, la diarrhée, les coliques, la gastroentérite, le béribéri, les rhumatismes, l’hypertension, l’eczéma, l’épilepsie, la lèpre, l’impuissance, les maladies vénériennes, le paludisme, la fièvre, la toux, les rhumes, l’asthme, la bronchite et la tuberculose.


Des feuilles séchées sont mélangées au tabac et fumées pour traiter les problèmes respiratoires. On consomme également les feuilles réduites en poudre comme tabac à priser pour traiter les maux de tête et la sinusite. Il est également possible de consomme le Kinkeliba comme diurétique (pour éliminer).



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut