International › APA

La capture du dividende démographique, un agenda vital pour la réalisation de l’Afrique de demain (responsable)

La capture du dividende démographique est un agenda vital pour la réalisation de « l’Afrique que nous voulons », a déclaré, lundi à Dakar, le Directeur régional du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingué Ngom.« En ce qui concerne les objectifs du développement durable (ODD), ils ne sauraient être atteints en l’absence de la capture du dividende démographique en Afrique parce que c’est la région la plus laissée en rade » a notamment dit M. Ngom qui s’exprimait à l’occasion d’une réunion stratégique de consultation des 23 Représentants de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

De l’avis du Directeur régional de l’UNFPA, les efforts de l’instance onusienne ainsi que ceux des gouvernements doivent être axés sur l’accélération des bons progrès qui sont en cours afin de réaliser « un peu » les objectifs attendus à l’horizon 2030 qui sont les mêmes que se sont fixés les chefs d’Etats et de gouvernements de l’Union africaine à travers l’Agenda 2063 de l’UA.

Cette rencontre placée sous le thème : « Passage à l’échelle par le biais de partenariats stratégiques : mise à profit de la coopération Sud-Sud et triangulaire » s’inscrit dans le cadre du Plan Stratégique 2018-2021 de UNFPA qui vise à réaliser un accès universel aux droits en matière de santé sexuelle et reproductive à travers trois principaux résultats transformateurs à atteindre d’ici 2030 : zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en matière de planification familiale et zéro violence basée sur le Genre.


Revenant sur l’importance accordée à la coopération sud-sud, Mabingué Ngom a indiqué que cette dernière est une coopération additionnelle qui ne vise pas à remplacer les formes de coopération traditionnelle mais plutôt à accélérer les ODD.

« Il s’agit, a ajouté M. Ngom, d’un instrument additionnel qui a la possibilité, à travers des échanges entre pays qui ont souvent des histoires et des problèmes similaires et qui ont inventé des solutions à ces problèmes, de pouvoir s’entraider ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut