International › APA

La Côte d’Ivoire accueille en novembre la 4è Semaine africaine de vulgarisation agricole

Pas d'image

La 4è édition de la Semaine africaine de la vulgarisation agricole (SAVA) se tiendra du 20 au 24 novembre 2019 à Abidjan autour du thème, «secteur privé et conseil agricole : quelles synergies pour un développement durable de l’agriculture en Afrique ?».L’information  été donnée, mercredi à Paris, par le Directeur général de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), Dr Sidiki Cissé qui mobilisait en marge du 56è Salon international de l’agriculture de Paris (SIA) les acteurs du monde agricole à prendre part à ce rendez-vous d’Abidjan.  

Pour Dr Cissé, le SIA est une aubaine pour faire la promotion de cette 4è édition de la Semaine africaine de la vulgarisation agricole qui sera couplée à la 5è édition du Salon de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA 2019).

La SAVA est organisée par le Forum africain pour les services de conseil agricole (AFAAS) dont l’ANADER est membre.

« Ce sont 300 experts internationaux qui vont parler du conseil agricole et rural dans la capitale économique Ivoirienne », a indiqué le Directeur général de l’ANADER, relevant qu’il y a « beaucoup d’innovations » en matière agricole, mais qui « ne sont pas vulgarisées ».

Le Forum africain pour les services de conseil agricole (AFAAS) est une plateforme continentale d’échange de connaissances et d’innovations entre fournisseurs de services de vulgarisation et de conseil agricole en Afrique.


AFAAS vise à accroître l’usage de connaissances et d’innovations améliorées pour une meilleure productivité orientée vers des objectifs de développement tant au niveau individuel que national.

Créée le 29 septembre 1993 après la dissolution des 3 établissements publics ayant en charge l’encadrement agricole, notamment, la SATMACI (pour le café-cacao), la SODEPRA (pour les élevages) et la CIDV (pour les cultures vivrières et horticoles), l’ANADER, dispose d’un maillage important du territoire national ivoirien.

Partenaire privilégié du monde rural, elle contribue à l’amélioration des conditions de vie des acteurs de la filière agricole par la professionnalisation des exploitants et organisations en concevant et en mettant en œuvre des outils appropriés, des programmes adaptés pour assurer un développement durable et maîtrisé.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut