International › APA

La digitalisation de métiers, une « opportunité » pour les experts comptables ivoiriens

Les modèles économiques et les métiers se digitalisent de plus en plus en Côte d’Ivoire, un facteur que l’Ordre des experts comptables veut transformer en une « opportunité » pour la profession afin d’en tirer des dividendes.Dans ce contexte, l’Ordre des experts comptables de Côte d’Ivoire, a organisé jeudi à Abidjan sa traditionnelle matinale, une plate-forme de réflexion sur les défis du moment, afin d’appréhender les enjeux de la digitalisation des actes comptables.

Il s’agit de débattre des questions de « la digitalisation, ses enjeux et ses opportunités et surtout les difficultés que ça peut présenter dans la mise en œuvre », a indiqué à la presse Drissa Koné, le président de l’Ordre des experts comptables de Côte d’Ivoire.

Cette réflexion intervient en prélude au 3è Congrès régional des experts comptables de l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (Uemoa), prévu à Cotonou, au Bénin, les 24 et les 25 octobre 2019.

« Nous avons le souci majeur d’accompagner efficacement les PME car on se rend compte que les PME rencontrent des problèmes organisationnels, managériaux et surtout de fiabilité de l’information financière qu’elles mettent à la disposition des tiers », a fait remarquer M. Koné. 

Selon M. Drissa Koné la digitalisation est une opportunité, toutefois les acteurs de la profession devraient se réinventer, afin de numériser les outils et les méthodes traditionnels, ce qui nécessite des réformes et une adaptation à l’évolution des métiers.

« Se réinventer, s’adapter et pouvoir accompagner l’entreprise », un vocable également utilisé par Serge Codo, premier vice-président de l’Ordre des experts comptables du Bénin,  qui a participé à ces assises d’Abidjan. 


L’expert-comptable accompagne l’entreprise dont il doit être outillé pour l’accompagner et amener l’entreprise à se consacrer.

Embauchant le menu du congrès de Cotonou, M. Codo, a souligné qu’il vise à « débattre d’un certain nombre de comportements et de dispositions à prendre pour nous offrir d’autres opportunités » aux experts comptables,  tout en  permettant à la corporation de se mettre à la digitalisation.

Le congrès, dira-t-il, se propose de réfléchir sur l’avenir de la profession et de réfléchir sur l’avenir de la profession face au contexte actuel de la digitalisation. Il a pour thème « les enjeux de la digitalisation pour les professions libérales ».

La première édition du Congrès de l’Ordre des experts comptables de l’Uemoa a eu lieu en octobre 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire et la deuxième à Dakar au Sénégal en octobre . 



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut