International › APA

La Ligue des consommateurs togolais réclame des mesures contre la vie chère

Pas d'image

La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) réclame au président de la République Faure Gnassingbé, dont le mandat en cours est dit « social », des mesures contre la « la vie chère ».« C’est avec une grande préoccupation et amertume que nous vous adressons cette lettre ouverte afin de vous faire part de la situation où le panier de la ménagère devient de plus en plus inexistant. En optant la rendre ouverte, nous souhaitons qu’elle puisse vous parvenir car, il n’est toujours pas facile qu’une lettre puisse vous parvenir », écrit la LCT dans sa lettre ouverte en date du 4 avril et dont APA a obtenu copie.

Depuis un certain moment, poursuit-elle, « la vie devient de plus en plus chère pour vos compatriotes compte tenu, entre autres facteurs, de la crise socio-politique qu’a traversée notre pays le Togo et qui a eu un impact négatif au plan économique. Selon un rapport de la Banque Mondiale le taux de pauvreté dans notre pays est de 51%, ce qui prouve à suffisance que la pauvreté est une réalité dans la vie de vos concitoyens ».

Suffisant pour que la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) rappelle au Chef de l’Etat que le mandat en cours a été placé sous le sceau du social. Ce qui, complète-t-elle, « supposerait la satisfaction des besoins élémentaires des populations afin de diminuer tant soit peu leur souffrance ou encore la prise des dispositions destinées à amoindrir les charges sociales des citoyens ».

« Or, certaines mesures prises au cours de ce mandat social par votre Gouvernement, contrastent avec ce noble objectif de prioriser le volet social, les citoyens ayant finalement du mal à saisir concrètement votre politique en ce qui concerne ce volet social qui les intéresse le plus », poursuit la LCT.


Elle cite, entre autres, la révision à la hausse des prix des produits pétroliers, l’augmentation des frais d’éclairage public, la taxe sur les véhicules à moteurs (TVM) et la taxe d’habitation.

C’est en entamant son troisième mandat à la tête du pays en 2015 que le président Faure Gnassingbé l’avait promis social.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut