International › APA

La nécrologie domine la Une des journaux ivoiriens

La nécrologie monopolise la Une des journaux ivoiriens parus, lundi, sur l’ensemble du territoire national au retour d’un week-end noir dominé par les décès du scientifique et homme politique, Pr Séry Bailly et du comédien Brahima Sidibé alias Bulldozer ainsi que des obsèques d’Abou Drahamne Sangaré et de Marcel Gossio, deux autres cadres du Front populaire ivoirien (FPI, opposition).« Deuil : Le Pr Séry Bailly décédé », annonce en Co-Une le journal à capitaux publics Fraternité Matin. « Le FPI encore en deuil : Séry Bailly a tiré sa révérence », renchérit La Voie Originale à côté de LG Infos qui titre que le parti de Gbagbo est « en deuil ».

La page noire de l’actualité se poursuit avec le décès du comédien Bulldozer. A ce propos, Soir Info fait remarquer le malheur qui sévit dans le milieu des humoristes en expliquant les circonstances de la mort du comédien Bulldozer.

Toujours en page nécrologie, les journaux ivoiriens commentent les obsèques d’Abou Drahamane Sangaré et de Marcel Gossio, deux cadres du FPI qui ont subitement tirés leur révérence il ya quelques semaines.

Que d’émotions et de douleurs à la levée de corps et à l’inhumation de Sangaré, samedi, titre à ce sujet LG Infos, là où Le Patriote parle de « bagarre » autour de la dépouille de Sangaré.

Inhumation de Sangaré samedi : la guerre au FPI se déporte à Ivosep. Pro-Gbagbo et partisans d’Affi s’empoignent à la morgue. Des militants refoulés au cimetière, enfonce Soir Info, quand sur le même sujet, L’Inter ouvre ses colonnes à l’ancien député Attéby Williams (un proche d’Affi) qui y explique tout sur cette bagarre.


Minimisant les à cotés de ces obsèques du gardien du temple, Le Temps va droit au but en placardant : 5 h de marche pour Sangaré d’Ivosep (la principale société de pompes funèbres en Côte d’Ivoire) au cimetière de Williamsville.

Ce qui fait dire à Le Quotidien d’Abidjan que les ivoiriens marchent sur 20 km pour enterrer Sangaré.

S’intéressant pour sa part à la veillée funèbre en hommage à Marcel Gossio, Notre Voie affiche que « les jeunes de Côte d’Ivoire pleurent Marcel Gossio ». JFPI, JPDCI, RJR, FESCI étaient tous présents, vendredi à Port-Bouët, ajoute ce journal.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut